Aller au contenu
  • Épinglé
    Bibi88
    Bibi88

    Les bases de la culture hydroponique

    La culture hydroponique, c'est l'art de faire pousser des plantes en dehors de la terre grâce à une solution nutritive. Les premières traces de culture hors-sol naturel apparaissent avec les jardins suspendus de Babylone, bien que ceux-ci s'apparenteraient plus à de l'aquaponie qu'à de l'hydroponie, la différence se faisant sur l'apport de nutriments.

     

    L'hydroponie est à mon sens la culture la plus simple si l'on respecte les bases. Je vois direct les pseudos puristes se lever sur les bancs pour me contredire, me huer, me jeter des pierres etc.... :lol:  MAIS, car il y un mais, j'ai des arguments pour étayer mes dires :

     

    • En terre on ne sait jamais ce que la plante a consommé ou non. Au final, il est dur de savoir ce que contient notre substrat à un moment donné.

     

    • En terre, quand un problème de sur-engraissage ou sous-engraissage se produit il faut plusieurs jours à la plante pour s'en remettre. Autant en croissance ce n'est pas dérangeant, mais en floraison une journée de perdue c'est une journée de perdue :boude:
      En cas de souci en hydro pas de prise de tête ! On change la soupe et ça repart en 24h00. Après tout dépend du type de système, un WILMA vous offrira plus de marge de manœuvre qu'un AERO . En hydro tout peut aller très vite dans le bien comme dans le mal.

     

    • Les plantes poussent plus vite en hydro. Les plants de cannabis développent moins de feuillage et plus de Buds.

     

    • A part les premiers jours, il est dur voir quasi impossible de faire un sur-arrosage en hydro.

     

    I - Les bases

     

    L'hydro c'est simple comme bonjour, il suffit juste d'assimiler et de surveiller trois valeurs assez simples : le PH, l'ec et la température de l'eau :decu::fool2:.................:gifle:................Naaaann ne partez pas en courant ....vous verrez c est archi simple et ces valeurs vont devenir vos meilleures amies :coeur2::biere:

     

    testeur-ec-testeur-ph-pocket-1er-prix.jpg

    • Le pH : Je ne vais pas y revenir vu qu'un chapitre traite déjà du sujet. Je préciserai juste que les valeurs optimales diffèrent entre la terre et l'hydro. En hydro le ph doit être compris entre 5,3 et 6,5. Il est recommandé de commencer à 5,5 en croissance et on augmente progressivement pour atteindre 6,5 en fin de floraison. Ceci afin de suivre au mieux la plage des éléments assimilables en fonction de l'âge des plantes.
      Vous pouvez aussi régler le ph à 5,7 tout au long de la culture, ça marche aussi.

     

    • L'EC: L'éléctro-conductivité correspond au taux de sels minéraux dans l'eau, et parmi ces sels il y a des nutriments dont nos plantes sont friandes. L'eau du robinet contient déjà un peu de sels et en ajoutant vos engrais minéraux qui contiennent des nutriments (N,P,K,etc...) le taux de sels, et donc l'EC, augmente.
      Pour simplifier au max, l'EC c'est le taux de nourriture contenu dans votre eau tout simplement. Le fait de mesurer l'éléctro-conductivité de la solution nutritive tout au long de la culture permet de vérifier la consommation de nos toutounes et d'ajuster les doses selon si elles mangent beaucoup ou pas, ni plus ni moins :D:D:D.

          

      

    Un exemple qui va vous aider à cerner l EC :

     

    On est lundi, il est l heure de remplir votre cuve , vous y versez 50 l d eau, plongez votre testeur d 'EC dedans et il vous indique Zéro d EC. Vous prenez vos engrais, mettez les doses préconisées, vous mélangez bien, plongez votre testeur dans votre bouillon et la il vous indique

    Jusque la tout va bien ?? vous suivez toujours ???:D:D

     

    • Cas numéro 1 : Vous avez une donc un EC de 1 le lundi, vous revenez quelques jours après, le niveau de la solution a baissé, vous plongez le testeur et la il vous indique 0,5 d'EC. C'est le signe que vos plantes ont faim car elles ont consommé plus d engrais que d eau. On rajoute donc une solution plus chargé en engrais afin de faire monter l'EC a 1,3 (attention de forte température de l air et de l'eau peuvent entraîner une évaporation de l eau jouant donc sur l'EC).

     

     

    • Cas numéro 2 : Vous avez une donc un EC de 1 le lundi, vous revenez quelques jours après, le niveau de la solution a baissé, vous plongez le testeur et la il vous indique 1,5 d'EC. C'est le signe que vos plantes sont en sur-engraissage car elles ont consommé plus d eau que de nutriment. On rajoute une solution moins charge en ec afin d atteindre une valeur de 0,7.

     

    • cas numéro 3 : Vous avez donc un EC de 1 le lundi, vous revenez quelques jours après le niveau de la solution a baissé, vous plongez le testeur et la il vous indique 1 d'EC. C'est signe que vous avez composé la soupe parfaite au besoin de vos fifilles, vous rajoutez donc la mème solution afin de revenir a la même valeur une fois la cuve remplie.

     

     

     

    Pour mesurer ces valeurs il existe différents types de testeurs PH et EC. Ci-contre des testeurs "stylos" de la marque Hanna.

     

    Petite note sur l'eau du robinet : L'eau du robinet aura une EC différente selon l'endroit où nous nous trouvons. Des débats existent à ce sujet, certains growers le prennent en compte et d autres pas. Dans un premier temps je vous conseille quand même d'en tenir compte car au final cette EC de base dans votre eau du robinet représente aussi des éléments dissous pouvant être assimilables (nitrates, calcium etc). Il influe sur lEC final et cela peut entraîner un risque important de sur-engraissage et d'accumulation de sels dans le substrat.

     

    Si votre eau est trop dure (EC > 0.5), mélanger celle-ci avec de l’eau osmosée ou déminéralisée afin de réduire l'EC autour de 0.3/0.4. Cela vous donnera une de marge pour ajouter de l’engrais :) 

    Par contre, si vos engrais sont prévus pour tourner avec une eau dure ( c'est à dire qu'ils sont faiblement dosés en calcium) et que vous mélangez votre eau du robinet avec de l'eau déminéralisée (EC à 0.0) il faudra soit faire un mélange 2/3 d'eau osmosée pour 1/3 eau du robinet (+ ou - selon la dureté de l'eau de départ), soit compléter avec des sels d'Epsom ou du Calcimag.

     

    • La température du bouillon :  La température de l'eau doit être comprise entre 15° et 24°C, mais une solution entre 15 et 18°C contient plus d'oxygène qu'une eau à 24°C. Surtout cela permet de limiter l'évaporation de l'eau et donc l'augmentation de l’humidité ambiante du placo.

     

    ASTUCE : Au début de la croissance (phase de germination et juste après la transplantation des semis) régler les cycles d'irrigation sur 15min ON/15min OFF (il est possible d'augmenter le temps off selon les systèmes) pendant 1 quinzaine de jours afin de favoriser le développement racinaire.

     

    II - Quel système pour la culture du cannabis en hydro ?

     

    • Les systèmes avec pompe de type circuit ouvert fermé 

     

    Ces systèmes réutilisent en boucle la même solution d'arrosage.

     

    Le NFT : NUTRIENT FILM TECHNIQUE

     

    Consiste à mettre les plantes sur un plateau sur lequel de l'eau s'écoule. L'eau arrive d'un coté grâce à une pompe et retombe dans la cuve située de l'autre coté. Les plantes, souvent placées dans des cubes de laine de roche, absorbent par les racines de l'eau qui s'écoule sous la forme d'un film fin (d'où le nom de ce système).

    Le système est communément vendu sous le nom de GT : Grow Tank  

     

    nft.jpg

     

    Le SYSTÈME GOUTTE-A-GOUTTE

     

    Consiste à mettre les plantes dans des pots contenant un substrat type bille d'argile, roche volcanique ou autre, posés sur un plateau et à les arroser par le dessus grâce a des goutteurs. Il ne faut surtout pas oublier de tamponner les billes utilisées sous peine de voir le pH faire le yoyo et d'être obligé de le régler tous les jours. Pour tamponner des billes il suffit de les verser dans une cuve, de recouvrir d'eau et d'ajuster le ph à 5,5 sur plusieurs jours. Revenir régulièrement afin de contrôler le pH et le réajuster si nécessaire. Continuer jusqu'à ce que la valeur reste à 5,5 pendant plusieurs heures.

     

    Une vidéo intéressante qui vous montre parfaitement le fonctionnement d'un système goutte-à-goutte type Wilma

     

     

    LA TABLE A MARÉES

     

    Consiste à mettre les plantes en pot posées sur un plateau qui peut contenir 5 à 10 cm de hauteur de solution nutritive et qui fonctionne, comme sont nom l'indique, sur le principe d'une marée. Lorsque la pompe se met en marche le plateau se rempli de la solution nutritive et quand la pompe se coupe l'eau repart dans la cuve laissant les racines sans irrigation jusqu'au prochain cycle. (Si vous comprenez l'anglais je vous recommande cette vidéo intéressante qui vous montre parfaitement Le fonctionnement d'une table à marée.)

     

    principe des table a mare shema montage.jpg

     

    LES SYSTÈMES AÉROPONIQUES HAUTE ET BASSE PRESSION

     

    Consiste à maintenir les racines en suspension dans une cuve fermée où elles seront aspergées d'eau. Ce système ne requiert pas de support de culture. 

    La différence entre la basse et la haute pression se fait au niveau de l'irrigation. En basse pression les racines sont souvent arrosées par une sorte de petit gicleur qui crachera grossièrement de l'eau. Sur un système à haute pression la taille des gouttes d'eau est très importante car la solution nutritive est pulvérisée sous forme de brouillard grâce à sa pompe haute pression. Elle est directement assimilée par les racines et quasiment rien ne retombe. C'est là que toute la différence se fait. C 'est un très bon système qui permet de voir son réseau racinaire comme aucun autre système ne le permet à part la table à marée, mais en cas de soucis c'est celui qui pardonne le moins. Par exemple au niveau température de l'eau ou en cas de panne de la pompe car les racines sont directement à l'air libre. Elles sécheront plus rapidement que sur les autre système et la plante mourra.

     

    aeroponic_system_popup.gifamazon-systeme-8-plantes.jpg

     

    Le DWC : DEEP WATER CULTURE OU BUBBLER

     

    Consiste à laisser les racines des plantes baigner dans une solution oxygénée en continue grâce au bulleur. Si vous parlez anglais il existe une vidéo intéressante qui vous montre parfaitement le fonctionnement du Bubbler

     

    515f6fKwz1L.jpg

     

    • Les systèmes avec pompe de type circuit ouvert

     

    C'est à dire les systèmes où la solution nutritive ne passe qu'une fois et qui ne retombe pas dans la cuve servant à l'irrigation. En générale cette solution part directement  à la poubelle.  

     

    Le DTW : DRAIN TO WASTE

     

    Est la meilleur façon de cultiver la coco, celle qui donne le meilleur résultat sans effort :D C'est le même système que celui des billes d'argile sauf que l'eau qui s'écoule sous les pots part directement aux égouts. Seule de la solution neuve est envoyée aux toutounes.

     

    Run_to_Waste_example.jpg

     

    • Les systèmes sans pompe dit systèmes passifs

     

    L’ARROSAGE MANUEL

     

    Tout simplement des plantes en pot même en terre  :D:D Avouez que là vous êtes bouche bée. D'ailleurs la bioponie s'assimile à la culture hors-sol qui se veut avoir toutes les caractéristiques de la culture bio.

     

    LES SYSTÈMES A MÈCHE

     

    Ce sont des systèmes où l'irrigation se fait sur le principe de la capillarité. La solution nutritive remonte jusqu'au racine par capillarité via la mèche dont une partie est enfermé dans le substrat du pot où la plante est placée. L'autre coté de la mèche baigne dans le bac contenant la solution. Ce sont des systèmes très fiables du fait qu'il n'y ait aucune pièce susceptible de casser.

     

    Wick_system.jpg

     

    Voili voilou vous avez maintenant les bases pour arpenter le monde magique de l'hydro .

     

    :arrow: Vous avez une question ? Posez la ici

     

    :arrow: Vous avez remarqué une erreur dans le guide ou vous voulez nous proposer de l'améliorer ? Cliquez ici pour informer l'équipe






×