• Bob
    Bob

    La lumière quelques éclaircissements.

    Bonjour,

     

    Quelques notions technique sur la lumière,

     

    Les plantes absorbent la lumière émise entre 400 et 840 nanomètres, avec deux pointes; une dans le bleu et l’autre dans le rouge.

     

    Croissance : (Couleur bleu) 440 nm = autour de 6000°k.
    Floraison : (Couleur rouge) 650 nm = autour de 2700°k.

     

    Si vous faites croître vos plantes sous des longueurs d’onde rouge (Ampoule HPS), elles vont s’étirer en longueur avec une tige fine et un écart trop grand entre les entrenœuds : C’est le phénomène d‘étiolement de la plante ! En effet, ceci s’explique par le fait que la plante recherche les longueurs d’onde bleue sans jamais les trouver en quantité suffisante.
    Il est donc important de respecter les besoins de la plante car une croissance idéale prépare forcément à une meilleure floraison.
    A titre d'information, De plus en plus de constructeurs commencent a s'aligner sur un code commun de trois chiffre qui se situe en bout de la référence de la lampe.
    Par exemple, pour Osram on a : L36W/ABC.
    Ces trois derniers chiffres sont "ABC" et indiquent la température de couleur et l'indice de rendu des couleur de la manière suivante:
    A*10 = Indice de Rendu des Couleurs (PAR ou IRC)
    BC*100 = Température de Couleur (en K)

     

    Exemple: 840: IRC80 et TC=4000K :blanc neutre avec un bon rendu des couleurs.
    Pour donner un ordre d'idée: IRC: ne pas prendre en dessous de 80

     

     

    Intensité de la lumière :

     

    Il ne faut pas confondre les Lumens et le Lux en effet le lumen est l’unité de mesure d’une source de lumière tandis que le lux est la lumière reçu de cette source de lumière.
    C’est donc le lux qui nous intéresse.

     

    Le lumen (lm) est l'unité de flux lumineux correspondant au flux émis par une source ponctuelle uniforme d'une intensité de 1 candela située au sommet de l'angle solide de 1 stéradian. Un (1) stéradian c'est l'angle sous-tendu par une surface de 1 m² sur une sphère de 1 m de rayon.

     

    Le lux est l’éclairement d'une surface qui reçoit, d'une manière uniformément répartie, un flux lumineux de 1 lumen par mètre carré. C’est de la lumière reçue. Le lux (lx) est l'unité d'éclairement. (1 lux = 1 lumen/m²).
    Un luxmètre est un appareil mesurant la quantité de lumière reçue par un sujet ou réfléchie par une surface éclairée.

     


    La correspondance entre Lux et W/m2 ne peut pas être déterminée sans connaissance du spectre de la source lumineuse. Un flux lumineux de 1000 W/m2 composé uniquement d'infrarouge lointain n'est pas dans la zone visible 380 nm à 780 nm, et par conséquent correspond à un flux de 0 Lux. Si le flux lumineux de 1000 W/m2 provient du soleil (lumière visible), cela donne environ 100000 Lux.

     

    Comme référence :

     

    - 1000-5000 lux minimum pour survie de plante
    - 20 à 25000 lux pour avoir croissance
    - 25 à 30000 lux : maximum plantes subtropicales
    - 25 à 50000 lux : maximum plantes équatoriales
    - au dessus, cela ne sert pas à grand chose, les plants sont saturés à +- 50000 lux.

     

    Exemple de situation Éclairement

     

    Pleine lune 0,5 lux
    Rue de nuit bien éclairée 20 - 70 lux
    Appartement lumière artif. 100 - 200 lux
    Bureau, atelier 200 - 3000 lux
    Grand magasin 500 - 700 lux
    Stade de nuit, salle de sport 1500 lux
    Studio ciné./TV 2000 lux
    Extérieur à l'ombre 10000 - 15000 lux
    Ciel couvert 25000 - 30000 lux
    Soleil "moyen" 48000 lux
    Plein soleil 50000 - 100000 lux

     

    Type de source lumineuse Intensité lumineuse

     

    Néons horticole 110 Watts 10 000 lumens
    Lampe MG 125 Watts 11 000 lumens
    Lampe MG 200 Watts 14 200 lumens
    Lampe Haute Pression Sodium 250 Watts 33 000 lumens
    Lampe Haute Pression Sodium 400 Watts 90 000 lumens
    Lampe Haute Pression Sodium 1000 Watts 135 000 lumens
    Lampe Métal Hilide 1000 Watts 100 000 lumens
    L’intensité lumineuse est réduite d’environ de moitié par tranche de 30 cm.

     

    Le Par :

     

    Photosynthetic active radiation. C’est un pourcentage indiquant l'efficacité d'une lumière pour la photosynthèse.

     

    1. Néons avec un PAR d'environ 40 % d’efficacité,
    2. Les lampes Haute Pression avec un PAR compris entre 50 et 65 %,
    3. Les lampes MG avec un PAR de plus de 90 %.

     


    La surface éclairée :

     

    Puissance d'éclairage Haute Pression Surface de culture préconisée

     

    250 Watts 0,75 m2
    400 Watts 1 m2
    600 Watts 1,5 m2
    1000 Watts 2 m2
    2 x 400 Watts 2 m2
    400 Watts + 600 Watts 2,5 m2
    2 x 600 Watts 3 m2
    etc... etc...

     


    Les cycles d’éclairage :

     

    Tout comme les longueurs d’onde, les plantes ont des besoins spécifiques selon leur phase de développement :
    • En croissance, le cycle d’éclairage doit être de 18 H / 24 H (que ce soit lors de la phase végétative suivant la germination (stade de pré croissance) ou pendant la phase de reprise des boutures, même si celles-ci ont été prélevées sur des plantes en floraisons).
    • En floraison, le cycle d’éclairage doit être de 12 H / 24 H (pour une floraison optimale, il est primordial de respecter scrupuleusement le cycle de 12 heures de lumière et de 12 heures d’obscurité totale et continue car les plantes mémorisent la durée de la nuit à cause de leur cycle biologique).
    Pour respecter facilement ces exigences, il suffit d’utiliser un programmateur qui doit être de bonne qualité pour supporter l’amorçage des lampes Haute Pression.
    En culture sous lumière artificielle, c’est à vous de décider de la durée du cycle de croissance (18 H / 24 H) et quand passer en cycle de floraison (12 H / 24 H). Il n’est donc pas nécessaire de respecter la durée du cycle de croissance que la plante suit naturellement en lumière naturelle. Il est bien trop long pour la culture en intérieure, les plantes seraient alors trop grandes et la floraison ne serait pas compacte et uniforme. Paradoxalement, vous n’obtiendriez pas le rendement maximal.
    Il vaut mieux faire fleurir de petites plantes ; vous gagnerez du temps, de la place et surtout chaque plante recevra assez de lumière pour une floraison optimale.
    En culture sous lampe, il faut forcer la floraison en passant assez vite en cycle 12 H / 24 H (dès que la plante atteint une vingtaine de centimètres environ).
    Ceci peut paraître petit pour déclencher la floraison, mais il faut bien avoir en tête que les plantes ne réagissent pas instantanément au changement de cycle ; elles continuent à grandir pendant les 2 à 3 premières semaines du cycle de floraison (ou phase de pré floraison). Les plantes atteignent finalement 50 à 80 cm (suivant les variétés) lors de la phase productive en floraison ; ce qui est la taille idéale pour obtenir une qualité uniforme du bas de la plante jusqu’à son sommet.
    Notes :
    Utilisez des périodes de nuit plus longues pour accélérer la maturité vers la fin du cycle de floraison si vous êtes pressé. (8-10 jours) Cependant cela réduira la récolte totale.
    Les plantes en croissance végétative peuvent pousser avec 18 heures de lumière par jour, mais leur croissance sera de 33% plus rapide avec de la lumière continue car elles recevront ainsi plus de carburant énergétique total pour croître. Le cannabis n’a pas besoin d’une période de repos et la plante peut utiliser une lumière continue sans effet secondaire.

     

     

    Les Ballasts :

     

    Aujourd'hui tous les ballasts se prétendent "Duo", voire "certifiés Duo" (sic).
    Je tenais à préciser que le nom de Duo a été "inventé" chez CityPlantes pour identifier facilement les ballasts ELT dont les caractéristiques techniques permettent de démarrer en toute sécurité des ampoules HPS ou MH

     

    Puis-je utiliser une ampoule 250W sur un ballast 400, et inversement ?

     

    --> Cela fonctionne uniquement dans le cas où le ballast possède un wattage supérieur à l'ampoule !

     


    Ainsi, si l'on monte une ampoule 400W sur un ballast 250, l'on cours à la catastrophe !

     


    A contrario, une ampoule 250W avec un ballast 400 marche à merveille, sans le moindre inconvénient. Pas d'usure prématurée, cela ne présente aucun risque ! Du moins, tant que la différence n'excède pas les +/- 200W.

     

    Par exemple :
    ampoule 150 >> ballast 250
    ampoule 250 >> ballast 400
    ampoule 400 >> ballast 600

     

    Dans le dernier cas, cette utilisation ne doit être que temporaire, pour dépanner. Car comme dit juste au-dessus, la limite est aux alentours des 200W de différence.

     

    Enfin, on notera que la consommation sera équivalente à celle de l'ampoule. Une 250 sur un ballast 400W consommera seulement 250W, car "le ballast transformera seulement le courant nécessaire à l'ampoule".

     


    Les lampes :

     

    4 type essentiellement en horticulture

     

    1 HPS (sodium haute pression) :

     

    - ballast spécifique nécessaire,
    - chauffe beaucoup,
    - grosse puissances disponible (de 70 à 1000 w),
    - rendement de 90 à 150 lm/Watt (600w le plus efficace)
    - t° de couleur chaude, essentiellement utilisé pour la floraison
    - hauteur par rapport aux plants : 50 à 100 cm selon l'installation et la puissance
    - durée de vie 20 à 24000 heures (mais à remplacer au bout de 1 ans en 12h/jour car efficacité chute)

     

    2 MH (vapeur de mercure) :

     

    - ballast spécifique nécessaire,
    - chauffe beaucoup,
    - grosse puissances disponible (de 100 à 1000 w),
    - rendement de 40 à 600 lm/Watt (1000w le plus efficace)
    - t° de couleur froide, essentiellement utilisé pour la pousse végétative
    - hauteur par rapport aux plants : 50 à 100 cm selon l'installation et la puissance
    - durée de vie 10 à 20000 heures (mais à remplacer avant 1 ans en 12h/jour car efficacité chute)

     

    3 néons (tubes fluorescent) :

     

    - ballast standard ou électronique (+10% efficacité, plus de starter, durée de vie en hausse)
    - chauffe pas du tout
    - puissance de 7 à
    - couleur et efficacité selon code a 3 chiffres : 765 , 840
    le premier indique le % d'efficacité lumineuse dans une gamme du spectre : 7 => 70 % etc.
    les deux suivants indiquent la température de couleur en degrés Kelvin : 65 => 6500°K par exemple
    - rendement de 60 à 105 lm/watt (le plus rentable 95lm pour un n° 8xx de 36 watt / 120 cm)
    - Espacement de 8 à 10cm. La surface cultivée doit être remplie de néons.
    - Croissance/enracinement: 2/3 de 830, 1/3 de 865 pour 1 m²
    - Floraison: 5/7 865, 2/7 830 pour 1m²
    - hauteur par rapport aux plants : 5 à 10 cm
    - durée de vie 10 à 24000 heures (mais à remplacer au bout de 1 ans en 12h/jour car efficacité chute)

     

    NB: les néons d'aquarium : attention, souvent 665 (efficacité 65%, très peu) et en plus vendu a prix d'or (de plus les 10000°K ne servent à rien)
    NB: les grolux, etc : très cher et avantageusement remplacé par 2 néons : un 865 et un 840
    privilégier le néon le plus long et le plus fin possible : 120 ou 150 cm, diam T5 ou T8 (gain global sur le rapport flux/consommation)

     

    4 les MG :

     

    Puissance de 125W à 300W
    Ne chauffe pas beaucoup
    Longue durée de vie :
    15000 h efficace
    25000 h total, au de-là de 15000 h l'ampoule aura 70 % d'efficacité
    100% PAR - Spectre idéal
    Ampoules à ballast intégré - simple à installer ou câbler
    Température : 2700 K et 6400 K
    Lumens : 11000 à 14200
    commutations On / Off : 600 000
    L'Envirollite peut être rallumée directement après une coupure d'electricité.
    Lampe Ecologique :
    +25 % d'économie d'énergie
    Tubes en verre sans plomb
    Peut être utilisée horizontalement ou verticalement
    Le nombre de Lumens dégagé permet difficilement de faire pousser une plante supérieur a 80 cm.
    Espace de diffusion : 0.7 m2 ; au de-là le Flux lumineux devient faible.

     

     


    Parois réfléchissantes :

     

    Peinture noir mat 4 %
    Brique rouge, Grès, Calcaire, Marbre , Granite, Ciment , Béton, bois, Peinture aluminium : de 40 à 50 %
    mélaminé blanc , Cuivre poli, Papier d'aluminium, Peinture blanche : 80 à 85 %
    Plâtre blanc : 90%
    mylar : 95%

     

    Attention le miroir absorbe la lumière et la réfléchi très peu