Aller au contenu
  • Bibi88
    Bibi88

    Le Thé Compost Oxygéné

    C'est quoi le thé compost ?

    Pour résumer cela consiste à laisser macérer un mélange d'eau, de compost et d’oxygène que l'on brasse régulièrement, contrairement au purin par exemple que l'on laisse macérer. Au bout de quelques heures il n'y a qu'à filtrer l'eau pour obtenir un liquide de couleur identique au thé :D:beurk: Arroser ensuite vos plants de Cannabis avec le mélange obtenue.

     

    IMG_0918.thumb.jpg.d05c58f126dacd2b4866337441db2c95.jpg

     

    Cela consiste à oxygéner la soupe pendant la fermentation avec un bulleur afin de stimuler la vie bactérienne aérobique... :blink:.. Mais pourquoi faire un TCO ?? Le TCO en arrosage permet l'inoculation de vie microbienne dans le substrat et l'apport d’éléments nutritifs solubles. Ceci entraîne alors une meilleure absorption des nutriments, une meilleure rétention des nutriments, une amélioration du développement de la plante. Il renforce la résistance au stress de la plante et une augmente la production d'hormones. Au niveau du sol il permet d’en améliorer la structure et d'encourager la décomposer les résidus végétaux, etc...

    Il est utilisable pour arroser le sol et aussi en pulvérisation foliaire. :grow:

     

    Le thé compost permet de limiter l'utilisation de pesticides car il constitue un puissant fongicide et anti-bactérien autours des racines et sur la plante, ce qui peut s'avérer utile par temps humide, surtout en extérieur en fin de saison ;)

     

    L'ajout de spiruline d'aloe-vera et autre à votre compost apporte un plus non négligeable :)

     

    En gros c'est le couteau-suisse du cultivateur ! On peut l utiliser pour tout : semis, croissance, floraison, traitement anti-fongiques, anti-bactériens, en cas de carences, parasites... Pour tout cela il faudra simplement adapter la composition du mélange au moment de la fabrication.

     

    On pourra faire un thé à dominance anti-fongique, ou un thé équilibré anti-bactérien et anti-fongique, ou bien un thé surtot anti-bactérien, tout cela en fonction du compost utilisé.

    Comment faire du thé de compost oxygéné (TCO), ou TCAA (thé de compost à aération active)

    Avant toute chose, toujours utiliser des ustensiles propres !! Bien nettoyer et désinfecter le matériel que vous allez utiliser. Notre but c'est de fabriquer des bactéries bénéfiques, non le contraire !

     

    Pour faire un bon TCAA, il faut veiller à prendre un compost de qualité ( lombricompost humus etc ) pour en extraire les micro-organismes bénéfiques : champignons, bactéries et autres bienfaiteurs. Cela sera rendu possible par le brassage en continue de la cuve grâce au bulleur que vous aurez préalablement installé.

     

    Pour cela on placera quelques poignées de compost dans un sac de jute ou un filet avec mailles fines pour permettre l'extraction des micro-organismes tout en retenant les particules de compost. Mais pas trop fines car cela bloquerait dans le filet certains organismes bénéfiques plus gros du genre les protozoaires ciliés, flagellés, et d'autres...

     

    index.jpg.10cba6c8b30df81ecf428a0cab1464a5.jpgob_74584e_tous-les-filtres.thumb.jpg.29745a6187a28c291e45dceded321535.jpg

    Sac de jute à gauche - Filet à maille à droite

     

    Recette de base pour un bon TCO

     

    • 10l d 'eau non chlorée
    • 1 L de compost
    • 3ml de mélasse verte ( ou miel ou sirop sans agent de conservation)
    • Un peu d’émulsion de poisson avec calcium
    • Des extraits d'algues
    • Un peu de saponine
    • De l'acide humique pour favoriser les champignons.

    N'oubliez pas ce qui a été dit plus haut, ne pas trop mettre ;) .

     

    Penser à brasser l'eau avec un gros bout de bois par exemple plusieurs fois par jours. Ou ajouter tout simplement une pompe de brassage dans la cuve afin de permettre la libération des micro-organismes.

     

    Il faut tenter de conserver une eau autour de 21°c ( 20/22°c) afin de permettre une multiplication plus diversifiée des micro-organismes. Cela donnera aux plantes une plus grande capacité à contrer les pathogènes et à retenir les éléments nutritifs.

     

    Pour favoriser la multiplication et aider la fermentation aérobie on peut rajouter de la nourriture surtout si on a pour but de faire un thé fongique. Il faut toutefois faire attention aux proportions apportées car si il y a trop de nourriture cela risque plus de créer des conditions anaérobies impropres aux micro-organismes souhaités et pouvant être plus néfastes qu'autre chose :boude: Cela serait dû à la multiplication trop rapide des micro-organismes par rapport à la production d’oxygène:banni:

     

    Lorsque vous constatez la formation de grosses bulles en surface pouvant atteindre plusieurs centimètres, c'est le signal que votre thé est prêt.:super: 

     

    the_compost.jpg.3be9505df662ce413e771eccc3e0050e.jpg

     

    Une petite vidéo trouvée sur YouTube qui vous montre en version agricole comment ils font :)

     

     

    Je vous mets aussi celle-ci car je trouve que le système home-made du gars est vraiment très sympa et bien pensé !

     

     

    Voici une recette qui nous a gentiment été partagée par LSA7-Z :secret:

     

    Mélanger dans une grosse cuve :

     

    Dans un collant que l'on viendra mettre à tremper dans la cuve une fois remplie, ajouter :

     

    • Une poignée de lombricomposte fermier
    • Une poignée de lombricomposte plagron
    • Une cuillère à soupe de biosupermix
    • Une cuillère à soupe complète organique
    • Une cuillère à soupe de bactoforce
    • Une cuillère à soupe de zeolythe
    • Une cuillère à soupe de biochar 
    • Une cuillère à café de guano vers de farine
    • Une cuillère à café d'azomite

     

    Laisser macérer tout cela en laissant un bulleur dans la cuve. Au bout de 12h une bonne odeur de champignon se fait déjà sentir. Attendez encore 24h et votre mélange est prêt.

    Il faut savoir que 24h de bullage permet d'obtenir un thé bactérien, 36h pour un thé fongique et 48H pour un temps de protozoaire.

     

    Filtrer pour éliminer les microparticules qui seraient passées au travers d'un filet trop gros. Ces particules viendraient alors boucher le gicleur en cas de pulvérisation foliaire.

     

    TADAAAAAAAA !! Vous obtenez un TCAA vraiment complet (quasiment équivalent à un engrais minéral), costaud et qui file une pèche d'enfer aux toutounes (feuilles vert miroir avec des bouts de pointe légèrement jaune :) ). Ça booste la pistillisation et la production de trichomes tout en améliorant la formation florale.

     

    La mixture peut être utilisée directement après filtration, diluée à hauteur de 10% avec l'eau, 30% pour une utilisation foliaire. Je vous recommande de suivre les conseils de dosage à la lettre, certaines variétés peu gourmandes peuvent ne pas apprécier.

     

    On peut  utiliser notre mixture de suite après filtration ou la conserver jusqu'à 10 jours. Pour savoir si la mixture est encore bonne il suffit de mettre son nez au dessus et de renifler:

     

    - Si vous sentez une odeur de compost, fumier, champignon c'est bon

    - Si vous sentez une odeur limite fécal ou d’égout ou de jus de chaussette ou autre jetez le il a tourné

     

    Crédits couverture : Stefano Lubiana

    ******************

     

    :arrow: Vous avez une question ? Posez la ici

     

    :arrow: Vous avez remarqué une erreur dans le guide ou vous voulez nous proposer de l'améliorer ? Cliquez ici pour informer l'équipe






×