• luzshine
    luzshine

    Le pH et la culture du cannabis

    LE PH : INTRODUCTION

     

    Le pH détermine l'acidité, la neutralité ou la basicité de l'eau ou des solutions fertilisantes. L'échelle des valeurs pH se situe entre 0 et 14.
    Voici en quelques phrases les bases des fondements du pH qui vous aideront à comprendre les raisons de son importance :

    • Le pH est une formule mathématique: pH = - log [H+]
    • L'eau pure contient des molécules H2O résultant de la liaison entre des ions à charges positives [H+] et négatives [OH-] .
    • L'eau pure contient autant d'ions [H+] que d'ions [OH-] => L'eau pure est une substance neutre pH = 7 .
    • Une substance dont le pH 7 est basique .

     

    Pourquoi le pH est important dans la culture du cannabis ?

    Le pH et la culture en terre

    Le pH et la culture en hydro et substrats neutres

    Le pH des pulvérisations foliaires

    Comment mesurer le pH ?

    Comment ajuster le pH ?

     

    POURQUOI LE PH EST IMPORTANT DANS LA CULTURE DU CANNABIS ?

     

    Le pH de l'eau est un élément déterminant pour une bonne dissolution des éléments nutritifs et surtout pour une absorption efficace de ces éléments nutritifs par les racines des plantes.
    Par exemple, tous les sels minéraux (ex : Phosphore) et les oligo éléments (ex : Manganèse) ne sont plus absorbés si le pH devient supérieur à 7. Ce qui peut être à l'origine d'une baisse significative de la productivité et de la mauvaise santé de vos plantes.
    Le pH est l'un des facteurs les plus important à contrôler pour les producteurs hydroponiques mais aussi pour les cultivateurs en terre parce qu'il indique le résultat d'une bataille électrique menée entre les racines et l'environnement dans lequel elles se développent (solution hydroponique, LDR, fibre de coco, terre, etc.).
    Toutes fois, le pH a une importance moindre dans la culture en terre car la plage efficace d'absorption des nutriments en terre est beaucoup plus large (pH de 6 à 7,5) qu'en hydroponie (pH de 5,5 et 6,3). Le deuxième raison qui est toute aussi importante réside dans le fait que la terre à pour avantage de contenir des micros organismes (vie microbienne et bactérienne) permettant de faciliter les échanges entre les nutriments et les racines. Si votre terre est dépourvue de cette vie microbienne, il est vivement recommander d'utiliser du lombricompost qui est un fertilisant 100% biologique contenant une multitudes de microorganismes vous assurant une productivité et une croissance impressionnante de vos fruits.

     

    PH_et_cannabis.jpg

     

    Les racines du cannabis s'épanouissent pleinement dans un environnement légèrement acide. Un pH adapté et stable rendra disponibles les éléments nutritifs dont la plante a besoin. L'azote a la plus grande gamme d'absorption de tous les nutriments. Il peut être absorbé entre un pH de 5,5 et 8. Le phosphore (P) est absorbé entre 5,8 et 6,1 alors que le potassium (K) est absorbée entre 5 et 6. À cause de ces différences, il est conseillé d'adapter légèrement les niveaux de pH au cours de la culture afin d'assurer une nutrition optimale de la plante.

     

    Une mauvaise gestion du pH est souvent à l'origine de problèmes au cours de la culture, notamment des carences et blocages quand les éléments nutritifs disponibles dans le sol ne peuvent plus être assimilés par la plante. Par exemple lorsque l’environnement pH devient trop alcalin et dépasse 7.5, le fer, le cuivre, le zinc, le manganèse et les ions de bore ne sont plus assimilés par les plantes. A l'inverse si le pH devient trop acide et diminue à moins de 6, l’acide phosphorique, le calcium et le magnésium perdent leur solubilité et ne sont plus assimilables par les racines.

    La plante sera également plus faible et plus exposée aux risques de maladie. Par exemple si le ph descend entre 5 et 3 avec des températures supérieures à 26°C, les maladies fongiques menacent le plant.

     

    UN BON PH = DES PLANTS EN BONNE SANTE

     

    marijuana-1114713_1920.jpg

     

    Certains growers ne se sont jamais préoccupés du pH et ont réussi de très belles culture. Pourquoi ? Cela s'explique dans le cas où le grower a accès a une terre et à une eau qui, ensemble, procure un environnement idéal pour la plante. Pour d'autres growers il sera nécessaire de contrôler le ph afin d'assurer un environnement racinaire qui permettra à la plante de prospérer, par exemple dans le cas d'une culture hors-sol ou si le terrain choisi pour la culture extérieure n'est pas adapté aux besoin du cannabis.

     

    LE PH ET LA CULTURE EN TERRE

     

    La terre a la capacité de réguler naturellement son ph. On appelle cela l'effet tampon, il permet de maintenir le pH du sol à un niveau optimal et stable pendant toute la culture.

    Les racines du cannabis s'épanouissent pleinement dans 1 sol dont le ph oscille entre 6 et 7. Dans la plupart des cas, si vous cultivez dans un sol de qualité et avec des engrais organiques, l'effet tampon du sol suffit et il n'est pas nécessaire d'ajuster le ph de la solution nutritive. Il est même déconseillé d'utiliser des acides (ph up ou down) qui détruiraient les composants du sol nécessaires à assurer l'effet tampon. 

     

    Toutefois il existe certaines situations où il sera préférable de contrôler le ph afin d’assurer un environnement idéal à la culture de notre chère plante : 

     

    • Dans le cas d'une culture extérieure il est préférable de tester le pH du sol, surtout si vous ne connaissez sa composition exacte. Cela permettra de déterminer les éventuels ajustements à apporter lors de la préparation du terrain (lire ici pour plus d'infos sur les différents types de sols en extérieur). 

     

    • Dans le cas d'une culture en intérieur il est fortement recommandé de choisir des terreaux de qualité et adaptés à la culture de Cannabis (trouvables dans tous les growshops). Les terreaux vendus en supermarchés ou à la jardinerie ne sont pas toujours adaptés aux besoins du cannabis. En acceptant de payer la petite différence de prix vous vous épargnerez de nombreux problèmes.

     

    • Si le ph de l'eau d'arrosage est trop acide ou alcalin. Dans le cas d'une culture organique il est possible d'ajuster le ph à la hausse avec de la silice, ou à la baisse avec de l'acide citrique (jus de citron par exemple)

     

    • Si vous utilisez des engrais minéraux, et selon la qualité de votre eau, il peut-être nécessaire d'ajuster le ph de la solution nutritive. 

     

     

    LE PH ET LA CULTURE EN HYDRO ET SUBSTRATS NEUTRES

     

    6958936263_ab166bbfa7_b.jpgQu'il s'agissent d'une culture hydro ou dans un substrat neutre telle que la coco, le PH de la solution nutritive joue un rôle déterminant dans la disponibilité des nutriments que la plante a besoin d'assimiler. Le cannabis pousse bien en hydroponie lorsque le PH est compris entre 5.5 et 6.5.

     

    Contrôler et faire évoluer le pH tout au long du cycle de vie de la plante aura un effet très bénéfique sur les résultats de la culture.

    De cette manière le cultivateur assure une disponibilité optimale des nutriments dont la plante a besoin à chaque stade de son développement : 

     

    • En croissance : PH de 5.5 pour les petites plantes et boutures, puis augmentation progressive jusqu'à 5.8
    • Au passage en 12/12 : PH jusqu’à 5.9 pendant les deux premières semaines de stretch
    • En début de floraison : PH entre 6 et 6.2
    • En fin de floraison : le PH pourra être augmenté jusqu’à 6.3-6.4

     

     

    LE PH DES PULVÉRISATIONS FOLIAIRES

     

    L'engraissage par voie foliaire consiste à pulvériser une solution nutritive directement sur les feuilles et fleurs de la plante. Pour cette méthode le ph de la solution nutritive devra se situer autour de 7. Si ce n'est pas le cas les nutriments ne seront pas disponibles pour être absorbés et l'application aura été inutile.

     

    Note pour les pulvérisations de pyrèthre: les traitements foliaires à base de pyrèthre ne seront efficaces que si le PH de la solution est inférieur à 7. 

     

    COMMENT MESURER LE PH ?

     

    Il existe plusieurs appareils de mesure :
    - Un système avec des gouttes qu'il faut mettre dans une petite partie de la solution . C'est le moins onéreux mais aussi le moins précis.

     

    ccs-10165-0-52237500-1471078841.jpg

     

    - Un appareil de mesure appelé PH MÈTRE , c'est un appareil qui fonctionne avec piles et qui est bien plus précis. Il est aussi plus cher, vous pouvez en trouver à partir de 20€. N'oubliez pas qui faut le calibrer afin de garder le contrôle le plus précis possible.
    Les PH-mètres se présentent sous plusieurs forme, du simple "stylo" à la station de contrôle

     

    ccs-10165-0-62666400-1471078788.jpg            ccs-10165-0-53888100-1471078793.jpg

     

     

    COMMENT AJUSTER LE PH ?

     

    Pour rehausser le PH , on utilise (ph up) :
    - de l'hydroxyde de potassium.(note : ne pas utiliser d'hydroxyde de sodium . Ce composé est dangereux et caustique )

     

    Pour abaisser le PH , on utilise (ph down) :
    - de l'acide nitrique.
    - de l'acide phosphorique .
    - de l'acide citrique .
    - du vinaigre ou mieux du jus de citron, qui n'agresse pas les racines.

     

    Il est très important de suivre les instructions sur l'emballage et de mélanger soigneusement le correcteur de ph dans le réservoir.

     

     

    Les causes des variations du pH en hydroponie :
    Comme nous l'avons vu précédemment, la valeur pH indique avec précision la capacité qu'à votre plante à absorber les éléments nutritifs contenus dans votre solution hydroponique. Comme pour le EC, suivant les systèmes de culture hydroponique, deux cas de figures sont à prévoir :
    Systèmes de culture hydroponique en circuit fermé (recyclage de la solution) :
    Une des difficultés rencontrées dans la culture hydroponique en circuit fermé est de stabiliser ce niveau de pH. En effet, ce dernier peut osciller quotidiennement à causes de nombreux facteurs, tels que la consommation d'éléments nutritifs, les variations du volume de solution, le pH du substrat dans lequel pousse votre plante, la chaleur, etc.
    On remarque donc que le pH de votre solution peut varier quotidiennement et que le stabiliser est un travail quasi journalier . Heureusement, des testeurs électroniques de pH (testeur Hanna Checker, pH Pocket, etc.) sont disponibles afin de vous permettre de contrôler aisément et rapidement le pH de votre solution. De plus, certaines précautions évoquées dans le chapitre suivant peuvent être employées afin de limiter ces variations de pH.
    Systèmes de culture hydroponique en circuit ouvert (type Nutrisystem) :
    En circuit ouvert avec un bac d'alimentation distinct du bac de récupération, il n'y a quasiment pas de variation du niveau de pH car la concentration de votre solution nutritive reste quasi identique après chaque cycle d'arrosage. De même comme il n'y a pas recyclage de votre solution, elle n'est pas déstabilisée par des rejets de votre plante et par le pH spécifique du substrat dans lequel elle se développe.
    Pour éviter toutes variations du pH dues à l'évaporation du liquide, il est recommander de couvrir votre bac d'alimentation. Vous pouvez également mettre une pompe de circulation (type MicroJet, MaxiJet, etc.) dans ce même bac car celle-ci permettra d'homogénéiser en permanence la solution et par la même occasion de l'oxygéner (eau non stagnante).

     

    Les règles à respecter en hydroponie :
    Voici quelques conseils pour stabiliser le pH de votre solution :
    • Pour éviter de détruire les tampons contenus dans vos engrais, il est recommandé d' abaisser le pH de votre solution (entre 5,5 et 6,3) avant d'y verser les engrais. Ceci permettra de préserver les précieux éléments chélatés et tampons biologiques contenus dans vos engrais qui contribueront à stabiliser le pH de votre solution.
    • Les sels minéraux contenus dans les engrais modifient les interactions électriques de l'eau et déstabilisent le pH de votre solution. Pour minimiser cette déstabilisation du pH, il est recommandé d' utiliser des engrais (Bionova, GHE) contenant un grand nombre de tampons . Si le pH de votre solution continue de varier, il est toujours possible d'ajouter du Bio-Essential (fortement dosé en tampons) en complément afin de stabiliser davantage votre solution.
    • Une fois les engrais versés , n'oubliez pas de requalibrez le pH de votre solution car les engrais (même suffisamment tamponnés) ont tendance à le déstabiliser. Ainsi, vos plantes pourront s'épanouir dans un environnement équilibré.
    Les différents substrats dans lesquels les plantes peuvent pousser possèdent des pH qui leur son propre. Par exemple, le pH de l'eau du robinet est de 7,5 à 8, celui de la tourbe est d'environ 5,6 et celui des billes d'argiles et de 7,5. Par conséquent, il est important d'ajuster le pH de votre solution nutritive en fonction de celle de votre support de culture.
    L'eau du robinet contient en général un grand nombre de minéraux type Calcium (Ca) et Magnésium (Mg); on parle alors d'eau dure. Si la teneur en Ca et Mg est trop importante , il se peut que le Calcium se combine au Magnésium pour provoquer un précipité, ce qui déstabilise la solution nutritive et crée des carences. Heureusement dans la majorité des cas , cette eau dure n'entraîne pas ce genre de phénomène mais au contraire est tout a fait bénéfique. En effet, une eau dure est mieux tamponnée qu'une eau douce (à faible teneur en Calcium et Magnésium) et stabilise donc davantage le pH de votre solution.

     

    Modifié par luzshine

    6 personnes aiment ça