Aller au contenu
  • Guest
    Guest

    La légalisation du cannabis dans le monde

    En se déclarant favorable à la dépénalisation du cannabis, Cécile Duflot a créé un malaise au sein du gouvernement Ayrault. « Ce n’est pas à l’ordre du jour » a tenu à couper court le Premier ministre. La question mérite pourtant que l’on si intéresse. Car la France a beau être l’un des pays les plus répressifs en termes de drogues, c'est aussi l'un de ceux où la consommation est la plus importante.

    En Europe

    L'Observatoire français des drogues et des toxicomanies s'est intéressé à la politique menée par les autres Etats européens en matière de cannabis. Cela a permis à cet organisme public, chargé du recueil, de l'analyse et de la synthèse des données relatives aux drogues illicites, à l'alcool, au tabac et aux jeux de hasard et d'argent en France, de les classer en trois catégories.

    Les pays les plus sévères

    D'après l'OFDT, ce sont la France, la Suède et la Finlande qui mènent les politiques les plus sévères en Europe. Dans ces trois pays, aucune distinction n’est faite entre les drogues dites « douces » et les drogues « dures ». De ce fait, la vente et la consommation de cannabis sont sanctionnées comme celles des autres drogues. Elles constituent une infraction pénale.

    En France, la loi interdit, en plus de la production, la détention, la vente et l'usage de stupéfiants, « toute présentation sous un jour favorable » des drogues. Le simple usage peut conduire à une peine allant jusqu'à un an d'emprisonnement et une amende allant jusqu'à 3750 euros.

    Les pays où la sanction n'est qu'administrative

    En Espagne, au Portugal et au Luxembourg, le cannabis est aussi considéré comme une drogue « comme les autres » pour autant, les personnes surprises en train de consommer du cannabis ne s'exposent qu'à des sanctions administratives. Elles ne risquent donc qu'une amende.

    En Espagne, la consommation de produits stupéfiants est tolérée, tant qu'elle ne trouble pas l'ordre public. Ce qui explique que la possession et la consommation de cannabis soient interdites dans les lieux publics. La possession, la consommation et la culture de cannabis sont néanmoins autorisées dans les lieux privés. La vente de graines a, elle, été légalisée en 2006.

    Au Portugal, la loi du 29 novembre 2000 a dépénalisé la consommation de produits stupéfiants. L'idée est de soigner les toxicomanes, plutôt que les punir. Des sanctions administratives visent toutefois les consommateurs non toxicomanes. Les consommateurs de cannabis risquent généralement une amende comprise entre 25 et 150 euros.

    Les pays où la consommation est tolérée

    En Belgique, au Danemark, aux Pays-Bas, en Italie et en Allemagne, la consommation est tolérée, ce qui signifie qu'elle n'est pas sanctionnée pénalement.

    En Allemagne, la simple consommation de cannabis n'est pas pénalisée. La possession, la culture et la vente constituent en revanche des infractions.

    La Belgique pratique une politique de tolérance zéro pour les mineurs. La quantité est ramenée à trois grammes pour les adultes.

    Au Danemark, la loi n'interdit pas la consommation. Elle proscrit toutefois la vente, la livraison, la transformation et la possession. Une quantité de cannabis inférieure à dix grammes est, dans les faits, présumée correspondre aux besoins personnels.

    En Italie, la quantité maximale autorisée pour la consommation personnelle est de 500 grammes. Passée cette quantité, la possession est assimilée à du trafic, ce qui constitue une infraction pénale.

    Dans le reste du monde

    En Australie, deux Etats, celui d'Australie-Méridionale et le Territoire de la capitale australienne, Canberra, ont dépénalisé la possession du cannabis en faible quantité ainsi que la culture, tant qu'elle est réservée à un usage personnel. Sur le reste du territoire australien, les autorités n'accordent que peu d'attention aux détenteurs de cannabis.

    Aux Etats-Unis, 13 Etats, dont la Californie, ont autorisé la prescription de marijuana. Le cannabis médical est de ce fait autorisé à la vente, dans des Cannabis Clubs réglementés et licenciés par les autorités fédérales.

    Au Japon, le chanvre, autrefois utilisé pour fabriquer des vêtements et des filets de pêche, a été interdit en 1948 sur décision des Américains qui occupaient l'île. Toute personne en possession de cannabis s'expose, depuis lors, à cinq ans de prison. Les étrangers, quant à eux, prennent le risque d'être bannis à vie du territoire.

    A Kismayo, ville de Somalie sous contrôle des Shebab, un groupe islamiste, toute personne fumant du cannabis risque de recevoir des coups de fouet.

    Une politique répressive inefficace

    La politique de prohibition du cannabis, menée par la France depuis les années 70, s'est révélée inefficace. Preuve s'il en est, cette carte qui montre que, de tous les pays de l'Union Européenne, c'est en France, pays le plus sévère en la matière, que la consommation de cannabis est la plus élevée. 12,4 millions de Français âgés de 12 à 75 ans auraient, selon l’OFDT, pris du cannabis au moins une fois dans leur vie.

    consommation_de_cannabis_en_europe_jpg.jpg

    La consommation de cannabis chez les adultes en Europe

    La proportion est encore plus élevée si l'on se concentre sur la population adolescente. 39% des jeunes Français de 15-16 ans auraient déjà fumé du cannabis. Ils sont moins de 3% dans les pays scandinaves.

    les_jeunes_et_le_cannabis_en_europe_jpg.jpg

    La consommation de cannabis chez les adolescents en Europe

    Source: Jol Press

    On en parle sur le forum.



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.


×