Aller au contenu
Poisonivymiss

Un regard critique sur le rinçage avant récolte

Messages recommandés

Poisonivymiss    161
Poisonivymiss

Bonjour à tous,


Je sais qu'ici tout le monde ne parle pas la langue de Shakespeare, du coup je vous ai fait une traduction d'un post paru sur 420 (en 2007, oui quand même lol), apparemment tiré d'une publication dont je n'ai pas la source.
Cela explique un peu plus en profondeur le principe du flush/rinçage et ce qu'il se passe à l'intérieur de la plante. Je pense que ça intéressera certaines personnes.

 

Ps: je ne suis pas traductrice ni prof de français. J'ai fais de mon mieux :)

 

Citation

Le rinçage avant récolte est un sujet controversé.

 

Le rinçage est supposé améliorer le goût final des têtes par le biais de l'utilisation d'eau claire couplée à un rinçage du substrat au cours des derniers 7-14jours avant la récolte.

Alors que beaucoup de cannabiculteurs avancent des effets positifs, d'autres nient toutes influences positives et suggèrent même une perte en poids et en qualité.

La théorie du rinçage avant récolte est de retirer les nutriments disponibles dans la zone racinaire ainsi que dans la zone moyenne de la plante. Un manque de nutriments crée une carence, forçant alors la plante à translocaliser et ainsi utiliser ses propres ressources intérieures comme énergie.

 

Les fondamentaux de l'effet des nutriments :

 

Jusqu'à récemment, il était communément pensé que tous les nutriments étaient absorbés par le système racinaire comme les ions des éléments minéraux.

Cependant, de nouvelles études ont mis en exergue de plus plus de preuves qu’additionnellement le réseau racinaire est capable de gérer directement des molécules organiques complexes comme les acides aminés sans avoir à passer par un processus de minéralisation.

 

Les principaux processus d'absorption sont :

 

1) Transport actif dans les poils racinaire (la plante doit mettre de l'énergie dedans, conduite ATP) ce qui est sélectif à certains degrés. C'est la seule façon que la plante (étant immobile) dispose pour s'ajuster à l'environnement.

 

2) Transport passif (diffusion) par le biais de la Symplaste et de l'endodermie.

Les plantes fertilisées «chimiquement» doivent être rincées, avec des sels.
Les plantes fertilisées organiquement absorbent les ions minéraux, probablement à un degré différent. De nombreuses influences jouent un rôle clé dans le goût et la saveur finale des têtes, comme l'équilibre nutritionnel et le niveau tout au long du cycle de vie de la plante, le processus de séchage et de curing et d'autres conditions environnementales.

 

3) Mécanisme de transport actif des molécules organiques par le biais des poils racinaires via l'endocytose.

 

 

Voici une vue simplifiée du fonctionnement des nutriments:

 

L'azote est nécessaire pour fabriquer de la chlorophylle, des acides aminés ainsi que des protéines.

Le phosphore est nécessaire pour la photosynthèse et d'autres processus de pousse.

Le potassium est utilisé pour formé les sucres, amidons et activer les enzymes.

Le magnésium joue aussi un rôle pour activer les enzymes et c'est un élément de la chlorophylle.

Le calcium est utilisé pendant le grossissement et la division cellulaire et c'est un élément de la paroi cellulaire. Le sulfure fait partie des acides aminés et des protéines.

La plante a également besoin d'oligoéléments qui incluent le bore, la chlorine, le cuivre, le fer, la manganèse, le sodium, le zinc, le molybdène, le nickel, le cobalt et le silicone.

Cuivre, fer et manganèse sont utilisés dans la photosynthèse. Molybdène, nickel et cobalt sont nécessaires pour les mouvements de l'azote dans la plante.

Le bore est important pour la reproduction alors que la chlorine stimule le développement et la croissance des racines. Le sodium participe au mouvement de l'eau dans la plante alors que le zinc est nécessaire pour les enzymes et utilisé dans l'auxine (l'hormone organique de la plante).

Enfin, le silicone aide à construire des parois cellulaires solides pour une meilleure tolérance à la chaleur et a la sécheresse.

 

Vous pouvez vous donner une idée de comment tous les éléments sont impliqués et fonctionne en synergie dans le processus métabolique intérieur de la plante et comment il repose l'un sur l'autre.

 

Les mouvements des nutriments et leurs mobilités à l'intérieur de la plante :

 

À côté de l'endocytose, il y a deux chemins majeurs à l'intérieur de la plante, le xylème et le phloème.

Quand l'eau et les minéraux sont absorbés par les racines de la plante, ces substances doivent être transportées vers le tronc de la plante ainsi que les feuilles pour la photosynthèse et d'autres mécanismes métaboliques. Cette remontée s'opère dans le xylème. Alors que le xylème est capable de transporter les composants organiques, le phloème est bien plus adapté pour le faire aussi.

Les composants organiques ainsi originaires des feuilles doivent être transporté à l'intérieur de la plante, vers le haut et le bas ou ils sont requis. Ce transport prend lieu grâce au phloème.

 

Les composants qui naviguent au travers du phloème sont principalement :

Les sucres comme la sève, les composés organiques azotés (les acides aminés, les amides, uréides et légumineuse ), les hormones et protéines.

Tous les composés des nutriments ne sont pas mobiles dans la plante.

1) N, P, K, Mg et S sont considéré mobile. Ils peuvent bouger vers le haut et le bas de la plante, par le biais du xylème et phloème. Les carences apparaissent dans les vieilles feuilles d'abord.

2) Ca, Fe, Zn, Mo, B, Cu, Mn sont considéré immobile : Ils ne bougent vers le haut de la plante que par le xylème. Les carences apparaissent d'abord dans les nouvelles feuilles.

 

 

Translocation :

 

Maintenant que les basiques sont expliqués, jetons un œil au processus de translocation.

Il doit être maintenant clair que seulement les composants mobiles peuvent être translocatés au travers du phloème. Les éléments immobiles ne peuvent pas être translocatés et ne sont alors plus disponibles pour le processus métabolique de la plante et sa croissance.

Alors le rinçage (en théorie) induit une carence des nutriments dans la zone racinaire, le processus de translocation entre alors en aide à la survie de la plante. La translocation est le transport des ce qui est assimilé par le biais du phloème depuis la source (un réseau d'exportation des assimilés) vers un besoin (un réseau d'importation des assimilés). Les sources sont surtout les feuilles de ventilation mature et les besoins sont surtout les méristèmes apicaux, les méristèmes latéraux, les fruits, les graines, les feuilles en développement, etc..

Vous pouvez apercevoir ce processus par le jaunissement et plus tard la mort des feuilles de ventilations mature quelques jours après le commencement du rinçage. Les feuilles en développement, les feuilles des têtes et calices ne servent pas comme source, ils sont les receveurs.

Les changements dans ces parties de la plante sont dus aux manques des éléments immobiles qui commencement a indiquer une nouvelle croissance.

Malheureusement, plusieurs processus métaboliques ne peuvent plus se mettre en place, car les autres éléments requis ne sont plus disponibles (ceux qui sont immobiles). Cela inclut les processus impliquant l'azote et le phosphore, qui ont probablement le plus d'impact sur le goût.

Par exemple pour l'azote: généralement, les plantes utilisent de l'azote pour former des protéines végétales. Les systèmes enzymatiques réduisent rapidement le nitrate-N (NO3-) en composés utilisés pour construire l'azote aminé, qui est la base des acides aminés.

Les acides aminés sont des éléments constitutifs des protéines, la plupart d'entre eux étant des enzymes végétales responsables de tous les changements chimiques importants pour la croissance des plantes.

 

Le soufre et le calcium, entre autres, jouent un rôle majeur dans la production et l'activation des protéines, diminuant ainsi les nitrates dans la plante. L'excès de nitrate dans la plante peut résulter d'une alimentation déséquilibrée plutôt que d'un excès d'azote.

 

 

Résumé:

 

Le rinçage avant récolte met les plantes en situation de sérieux stress.

La plante doit faire face à des carences en nutriments dans une partie très importante de son cycle. Les fortes variations de la quantité de substances dissoutes dans la zone racinaire accentuent les racines, voire les endommagent directement.

De nombreux éléments immobiles ne sont plus disponibles pour d'autres processus métaboliques.

Nous perdons les feuilles de ventilation et les dommages apparaîtront probablement sur les nouvelles pousse aussi.

 

Le cultivateur doit réagir de manière instruite aux besoins de la plante.

Les niveaux excessifs, déficients ou déséquilibrés doivent être évités, quelle que soit la source de nutriments. Les niveaux de nutriments doivent être progressivement ajustés aux besoins moins importants lors de la fin de la floraison.

Les facteurs de stress doivent être limités autant que possible. Si cela se fait tout au long du cycle de vie, il ne devrait pas y avoir de composés nutritifs excessifs dans les tissus des plantes. Il ne semble pas probable pour l’auteur que le cultivateur puisse corriger les erreurs d'engraissage (taux de composés nutritifs mobiles plus faibles) avec le processus de rinçage avant la récolte.

 

Par contre, le séchage et le curing (bien fait) ont démontré (dans de nombreuses études) un impact majeur sur le goût et la saveur, en décomposant les chlorophylles et en convertissant les amidons en sucres. La plupart des attributs reprochés à des têtes non rincées peuvent être le résultat d'une alimentation déséquilibrée au long du cycle de vie de la plante et/ou d'un surengraissage et d'un séchage / curing non satisfaisant.

 

Voilà voilà, ensuite il y a du contenu un peu partout, sur des gens qui ont fait des tests, avec flush et pas flush, poids et gout des buds etc. Certain de manière plus scientifique avec analyse des têtes et avance des résultats surprenant concernant l'inutilité de stresser sa plante de la sorte, dans le résultat final, le gout et le contenue des têtes.

 

 

En espérant que l'article vous ai plus. Je l'ai trouvé assez intéressant pour ma part donc j'ai voulu le partager à la communauté Fr.

 

Bise++ les amis

Modifié par Poisonivymiss

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bibi88    1 855
Bibi88

plop

 

Autant en pur organique le rincage n est pas obligatoire autant avec du mineral amuses toi a ne pas rincer ta weed et tu le sentira direct a la combustion bheu qui crepite fumer acre qui pete la gorge et gros mal de tete.

Un trop long rincage n est pas bon non plus d ou le faite que j utilise un produit de rincage comme cela apres le dernier flush avec ce produit ou l ec ressort pareil que celle du robinet je tourne a l'eau pendant 10 jours mes feuilles ont une belle senescence et pas de souci pour ma part .

 

Cordialement

Modifié par Bibi88

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pef    136
pef

Salut @Poisonivymiss , merci pour la traduction, je pense qu'on a beaucoup à apprendre/lire sur des forums anglophones, 

j'avais commencé à lire sur des forum US, mais le manque de temps m'a calmé un peu :)

Je m'étais posé la question du rinçage quand au stress que les plantes devaient ressentir avec une éventuelle défense naturelle qui pourrait nuire au produit final (comme pour beaucoup de fruits/légumes industriels qui déclenchent des allergies à de plus en plus de gens).
Ton post me rassure un peu dans les idées que j'ai en tête quand au rinçage et la la culture du canna en général, le canna reste une plante comme une autre au final, qui est régie comme toute les autres plantes.
 

il y a 51 minutes, Bibi88 a dit :

Autant en pur organique le rincage n est pas obligatoire autant avec du mineral amuses toi a ne pas rincer ta weed et tu le sentira direct a la combustion bheu qui crepite fumer acre qui pete la gorge et gros mal de tete.

Bah, en fait le minéral n'a rien de naturel, c'est de l'agro-chimie dans toute sa splendeur, il faut faire avec...


++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bibi88    1 855
Bibi88

Re 

 

Il faut faire avec tout engrais qu on utilise savoir quand et comment perso je suis en organo minéral et ça se passe très bien :)

 

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiftyweed    1 182
Fiftyweed

Yop :D, tu fous la m***e là @Poisonivymiss :lol:

 

Nan sérieux c'est à creuser d'avantage. Mais comme dit bibounette, c'est plutôt pour le mineral.

Pour ce qui est de l'extrême stress évoqué, peut être que cela contribue aussi à fabriquer d'avantage de résine en tant que mécanisme de defense de la plante.

Autre suggestion pour ajouter le doute, on ne rince pas les autres plantes que l'on consomme, enfin pas à mon humble connaissance, peut être que cela est valable aussi pour le cannabis.

 

Ceci dit, résultat de mon observation personnelle, je ne rinçais pas au début (débutant presque jeune beau et svelte), et je ne comprenais pas pourquoi mes joints me piquaient le fond de la gorge ou bien pourquoi elle était pas aussi gustative que celle du commerce ou des coffee shop. Puis j'ai rincé. Différence assurée. Depuis, je fais comme Bibi, bien qu'en terre exclusivement, j'utilise un produit pour raccourcir le temps de rinçage, puis je finis à l'eau pour bien lessiver les sels restants. Par contre, je n'ai jamais fais de comparatif, l'une avec, l'autre sans. Ca vaudrait peut être le coup d'essayer.. mais bon fait chier de gaspiller un plant entier si jamais le test est convainquant :D

 

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Poisonivymiss    161
Poisonivymiss

Salut @Bibi88  Salut @Fiftyweed ,

 

En effet pour le minéral c'est mentionné que c'est bien d'utilisé un sel de rinçage ou un truc comme ça, je sais pas trop ce qu'a voulu dire l'auteur.

Sinon oui pas de rinçage pour les autres fruits.

Par contre d'après cette auteur le rinçage est poussé par le fait que les gens engraissent trop et ensuite essaie de corriger cela en rinçant, mais qu'au final c'est pas le bon plant.

Alors oui je tenterai bien un jour de faire pousser une plante avec 1/3 des engrais que je mettrai d'habitude sur la normal et de les comparé à la fin niveau récolte et gout.

 

D'autre l'ont fait et on été surpris c'est ce que j'ai pu voir. Aussi par rapport au minéral j'ai vu d'autres choses, il y a plus de métaux lourd dans l'organique que dans le minéral. Organique veux dire que sa contient du carbone ou je sais plus faudrait que j'aille relire. Donc juste une molécule seule par forcément néfaste hein c'est considéré minérale. Mais les mêmes nutriments extrait par exemple de poissons contiennent les métaux lourd et pourriture que les poissons ont eu dans la mer.

Enfin voilà =)

 

Bise ++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiftyweed    1 182
Fiftyweed

Re :)

il y a 4 minutes, Poisonivymiss a dit :

Par contre d'après cette auteur le rinçage est poussé par le fait que les gens engraissent trop et ensuite essaie de corriger cela en rinçant, mais qu'au final c'est pas le bon plant.

alors là ouiiiii (==)'

c'est la course aux additifs inutiles et tout autant supects... c'est sûr que moins on en met, moins on doit corriger le produit final.

C'est pour ça qu'il vaut mieux investir dans un bon subtrat que dans deux tonnes de soupe avec qui truc qui servent pas forcément à quelque chose. Et je parles pas des "rehausseurs" de gout, genre gout fraise ou beuh au sucre... pourquoi pas au beurre salé tant qu'on y est :D

Un bon substrat, de bonnes conditions climatiques, juste un grow et un bloom ajusté au minimum utile, et même sans pk ça pousse quand même et donne un produit gustativement plus naturel.

 

Perso, rincer équivaut à lui permettre de puiser dans ses ressources et provoquer un stress comme je le disais au dessus. Arroser sans éléments nutritifs rapportés les 15 derniers jour permet sûrement le nettoyage des tissus organiques, bien que certains éléments particuliers doivent y rester, tout comme un seuvrage, une diète, un jeûne pour nous...

 

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pef    136
pef

Coucou,
les plantes stressées je connais bien, surtout chez les fruits du commerce (le pire c'est les pommes), ça me donne des réactions allergiques pas comiques du tout.
Ce serait étonnant que ce soit différent dans ce cas.

 

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×