Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Inge

Photo & trucs pour macro.

Messages recommandés

Inge    12
Inge

Photographier nos plantes préférées n’est pas toujours facile [icon_e_confused.gif] … vous l’avez peut-être remarqué ? … Et d’autant plus si l’on souhaite réaliser des images macro pour scruter pistils et trichos :content: .

Je vais essayer de résumer ici les notions de base puis d’indiquer les quelques trucs indispensables à connaître.

En tant que cultivateur indoor, nous sommes déjà familiarisés avec l’élément principal d’une bonne photo : la lumière.

Nous savons deux choses importantes à son sujet qui nous seront utiles en photographie :

1) La quantité de lumière reçue par un sujet (ou une plante) dépend de la puissance et de la distance de la source lumineuse.

2) La lumière possède une température, on dit aussi une couleur, qui s’exprime en kelvin.

Gardons ça à l'esprit...

............................................. LA PHOTOGRAPHIE .............................................

-1- LA SENSIBILITE

Pour faire une photo, il faut faire entrer dans l’appareil une certaine quantité de lumière.

Cette quantité (calculée automatiquement par nos appareils) ne dépend pas de l’intensité de la source lumineuse ni du sujet mais de la sensibilité du support sur lequel va être enregistré l’image. Autrefois (je veux dire « avant le numérique »), c’est le choix de la pellicule qui déterminait la sensibilité du support… sur les appareils numériques c’est un simple réglage, mais l’unité de mesure (asa ou iso), héritée de l’ère argentique, a été conservée.

Plus la sensibilité est grande, plus fort est l’iso :

400 iso : grande sensibilité

100 iso : faible sensibilité.

TPAsa.jpg

Une grande sensibilité permet de faire des photos correctement exposées malgré une faible lumière. L’inconvénient est que la photo aura un aspect plus granuleux. Plus la sensibilité augmente et plus cet effet granuleux est important. En numérique, plutôt que « grain » on parlera de « bruit ».

Dans de bonnes conditions d’éclairage, on préfèrera donc souvent régler un faible asa afin d’obtenir une image au grain très fin (ou au bruit très faible).

Pour faire entrer cette quantité de lumière dans l’appareil nous utilisons un élément très important de l’appareil photo : l’objectif.

Un objectif se caractérise par sa distance focale, son ouverture , son Angle de champ

-2- FOCALE et ANGLE DE CHAMP.

Avec le format classique 24×36, la focale dite normale est environ de 43 mm (c'est la diagonale de l'image 24×36 mm) : avec cette focale, l'image est perçue à travers l'objectif selon le même angle de champ et le même rapport que la vision humaine.

28 mm : c’est un grand angle, bien pour le paysage de montagne

50 mm : proche de la vision humaine. (de 30mm à 80mm les focales sont considérées comme normales)

135 mm : petit téléobjectif, bien pour le portrait.

500 mm : gros téléobjectif, bien pour la girafe dans la savane

Attention! Les grandes focales "mangent" pas mal de lumière, et demandent donc des sujets bien éclairés.

La focale obéit à une règle : plus la focale est grande, plus on voit gros mais moins on voit large.

TPFocale.jpg

Les focales courtes (grand angle) provoquent de forte déformations angulaires

TPFocale2.jpg

De même, la distance minimale de mise au point grandit avec la puissance de l’objectif.

On pourra photographier un visage à 1 mètre avec un 50mm, mais il faudra reculer à plus de 2 mètres pour faire la même photo avec un 135 mm, et à 10 mètres avec un 500mm. (Ces chiffres sont un peu farfelus… c’est juste pour donner un ordre d’idée)

Nos appareils sont souvent équipés de zooms. Ce sont des objectifs dont la focale est variable. On parle de 28-80mm ou de 50-200mm par exemple. Les mêmes règles s’appliquent à ces objectifs.

-3- OUVERTURE et VITESSE d'OBTURATION.

La lumière passe dans l’objectif par un dispositif : le diaphragme, souvent comparé à la pupille de l’œil. Ce diaphragme peut s’ouvrir de beaucoup à pas beaucoup. C’est ce qui caractérise son ouverture : ses deux valeurs max et mini.

F/11 : petite ouverture

F/4 : ouverture moyenne

F/2,8 : grande ouverture

TPDiaph.jpg

C’est grâce à cette "ouverture", et au temps qu’elle va rester ouverte, que l’on va faire rentrer dans l’appareil la bonne quantité de lumière.

Un peu comme pour remplir une bassine (notre bassine jaune de la première image) … soit on laisse couler le robinet doucement pendant 1 minute, soit on l’ouvre à fond pendant 15 secondes. Le laps de temps pendant lequel le diaphragme reste ouvert s'appelle la vitesse d'obturation.

Le choix "rapide avec grande ouverture" ou "lent avec petite ouverture dépend de ce que l’on souhaite faire et des conditions de prise de vues.

Résumé

La sensibilité détermine la quantité de lumière nécéssaire au capteur ou à la pellicule.

L'ouverture et la vitesse d'obturation sont les deux moyens de réglage qui permettent d'atteindre cette quantité.

PROFONDEUR DE CHAMP.

Une image est une représentation en 2 dimensions d'un sujet en 3 dimensions. En photo on parle de "premier plan" et "d'arrière plan" pour caratériser ce qui est respectivement devant et derrière le sujet principal. La profondeur de champ, c'est la zone de netteté, la distance en profondeur où l'image reste nette.

Selon les cas et l'effet désiré, on recherchera la netteté sur l'ensemble de l'image ou sur le sujet seul.

Souvent un premier plan flou et un sujet bien net donnent à l'image de la "profondeur", du relief.

Pour compliquer un peu l'affaire, il faut savoir que La profondeur de champ est variable en fonction de l'ouverture choisie.

TPPdC.jpg

Pour une netteté faite au même endroit (le point rouge), la profondeur de champ varie en fonction de l'ouverture choisie.

Voila.... Avec ces notions bien comprises, on peut commencer à devenir créatif. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Inge    12
Inge

Toujours là ? Ok on continu... :)

Pour la suite de ce petit topo, je vais exclusivement aborder la macro avec un petit compact numérique.

Deux raisons : les possesseurs de réflex numériques sont au fait de tout ça (sinon ils ont brûlé les étapes), mais surtout les compacts numériques sont idéaux pour faire ce type de photographie : petits, on peu les tenir à bout de bras pour shooter une belle tête au fond du placard sans tout casser dans la plantation.

Toutes les considérations techniques sont évitées au grand public grâce à la technologie des nouveaux appareils.

..... Ils choisissent tout seul !!

La plupart du temps, ça le fait bien... d'autant plus que des réglages simplifiés permettent d'adapter le comportement de l'appareil. Sur les compacts numériques on trouve cela sous la dénomination de "scène" ou "ambiance". Ainsi on aura une collection de réglage "lumière tamisée", "orage", "feu d'artifice",... en plus des "lumière du jour", "flash", "incandescence" traditionels.

Quand à la netteté, l'autofocus de l'appareil s'en charge.

Le problème, c'est que pour photographier une cola à 5 cm sous une lumière de HPS .... ben c'est pas prévu :D:D:D

........................... TRUCS POUR MACROS ...........................

Vous l'avez peut-être déjà compris, mais il va falloir se débrouiller seule (ou presque) pour faire le boulot.

Encore faut-il le pouvoir !

Sur les appareils d'entrée de gamme, où il est impossible de désactiver les automatismes de l'appareil, l'histoire s'arrête là. Inutile d'insister, ça ne marchera pas. Ce serait comme essayer de faire pousser de la weed sous lampe éco classique. On peut s'entêter mais question résultats... :bleh:

Sur les appareils un peu plus sophistiqués on trouve des modes de fonctionnement qui vont nous convenir.

:lol: Déjà, il faut repérer dans le manuel comment passer en position "MACRO". Souvent cette position est symbolisée par une petite fleur :)

TPMacro.jpg

(tu reconnais le manuel Samsam ? :content: )

:lol: Ensuite, il faut désactiver le flash : il ne sert à rien car ce que l'on va photographier est beaucoup trop près de l'appareil. Souvent c'est un éclair barré.

TPMacro2.jpg

:arrow: Dans la rubrique sensibilité ou ISO débrayez l'automatisme et fixez la sensibilité à la plus faible valeur possible.

:arrow: Si votre appareil permet plusieurs choix de compression (il fait des JPG ne l'oublions pas), choisissez la compression la plus faible.Ca, c'est toujours vrai, macro où pas, si on veut de bonnes photos.

:arrow: Si votre appareil permet plusieurs choix de taille d'image, choisissez la plus grande.Même remarque : toujours vrai si on veut de bonnes photos.

:arrow:Balance des Blancs. Il s'agit de régler en fait la température de couleur de la lumière ambiante. (Je vous avais dit que notre habitude des Kelvins serait utile). Si l'appareil permet d'entrer une valeur directement, choisissez celle la plus proche de votre éclairage actuel. Sinon... il faut tester le meilleur rendu en tentant plusieurs possibilité.

:arrow: Réglez l'autofocus sur "Centré" si cela est possible.

TPMacro3.jpg

:arrow: Cerise sur le gateau, si votre appareil permet de passer en mode manuel, n'hésitez pas: passez en manuel !

Dans ce mode vous choisirez la vitesse d'obturation et l'ouverture.

Rappelez-vous notre petit cours : petite ouverture = grande profondeur de champ...

Ouvrez au minimum mais en conservant une vitesse d'obturation supérieure au 125eme de seconde.

Si vous tremblez, ou que la prise de vue est difficile (bras tendu à 4 pattes dans le noir), ne descendez pas au-dessous du 250eme.

Là encore vous devrez faire plusiseurs tentatives avec plusieurs réglage différents avant d'obtenir LA photo.

Soit on trouve ça chiant,soit on aime... "c'est affaire de gout" comme disait Juliette dans son histoire. :)

N'oubliez pas que vous pouvez jouer sur l'ISO si vous êtes coincés ... mais en principe nos placards regorgent de lumière :)

Comptez une dixaine de photo avec différents réglages, différents angles de prise de vue, pour une de bien. C'était chiant en argentique mais en numérique on peut se lacher.

N'hésitez pas : bougez autour de votre sujet. Une petite ombre en plus, un petit détail en moins... la macro est très bien pour ça... le moindre mouvement peu changer l'aspect final du tout au tout.

Dernière chose... une fois les photos faites, reprenez les sous un logiciel comme Paint Shop Pro, ou mieux Photoshop et appliquer les post traitements qui s'imposent.

- recadrage

- correction de la dominante couleur (quand on a pas pu faire une balance des blancs correcte)

- correction de la netteté (application de filtre... attention, cela procure beaucoup de bruit)

- marquage d'un copyright si vous les publiez. :D

Travaillez toujours sur des copies. Conservez vos originaux tels quels.

Bon courrage !! :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Liberty   
Invité Liberty

super le topic ( ca a due te prend un bout de temps chapeau bas )

cela dit en passant instructif le passage sur l' obsturatiiiiiiione

@+ :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
samsam    10
samsam

salut :lol:

voila après se que j'ai lus plu haut j'ai fait des petit réglage

il me reste a tester encore quelque truc comme a dit inge ""vous devrez faire plusieurs tentatives avec plusieurs réglage différents avant d'obtenir LA photo."" je teste je teste :content:

voila la première photo sens réglage

la 2em et les autres avec réglage

merci a inge pour son tuto excellent :):lol:

samsam

post-23-1309814282,92_thumb.jpg

post-23-1309814283_thumb.jpg

post-23-1309814283,16_thumb.jpg

post-23-1309814283,23_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
luchulk    16
luchulk

Wowww Merci inge!

J'ai découvert plein de truc sur mon appareil photo!!!

Ca va paraitre a ma prochaine flo!!

Merci encore @+++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Inge    12
Inge

Ravie de vous avoir aidé. C'est un juste retour des choses :)

Il existe tout plein de sites - et de forums- où l'on peut se perfectionner en photo... il n'est donc pas dans mon intention de détourner Canna-Seeds de sa vocation première... [icon_e_wink.gif] Par contre, sur les questions un peu délicates et confidentielles, car photo de weed, de placard, etc..., je serai contente de vous aider dans la mesure de mes moyens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob    47
Bob

salut,

une fois ton texte écrit, tu cliques sur l'onglet "Ajouter des fichiers joints" en dessous de l'espace pour ton texte, tu vois il y a deux onglets "Option" et "Ajouter des fichiers joints",

et là tu cliques sur parcourir, tu vas chercher ta photo sur l'ordinateur et tu cliques "ajouter le fichier", si tu en as plusieurs, tu recommences

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest   
Guest

Salut!!!

Merci Inge :bye: Tu viens de me libérer de la malédiction du photographe!!!! :arrow:

++ ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×