Aller au contenu
Jongio

Descente chez Dinafem

Messages recommandés

Jongio    288
Jongio

Personne en a parler pourtant chez Dinafem ,HSO et Lamota plus de commande peuvent etre prise et voici pourquoi :

 

La Guardia Civil Espagnole est intervenue il y a cinq jours à San Sébastian près de la frontière Française chez Pot Sistemak.

L’entreprise du pays basque qui gère entre autres les marques Dinafem, La Mota et Humboldt Seeds, a vu ses locaux perquisitionnés, plusieurs personnes été arrêtées on été placées en garde à vue. Des nouvelles du front sur Le Cannabiste.

La police Espagnole est en train de changer de fusil d’épaule au sujet du  Cannabis d’une manière générale. Depuis les clubs des îles Canaries jusqu’aux enseignes huppées de Barcelone, la péninsule se réveille avec la gueule de bois.

 

 

Nouveau fait d’arme, dans ce qui est vécu comme une croisade nationale contre la drogue: l’intervention musclée de la police contre un des principaux leaders Européens de l’industrie de la graine. 

 

C’est Pot Sistemak qui vient de faire l’objet d’une attention toute particulière de la part de la justice.

#15

Selon les témoignages sur place, une force assez conséquente a été déployée lors de cette intervention, qui a été menée par les militaires de la Guardia Civil. 15 personnes sur environ 70 qui étaient présents à leur travail ce jour là auraient été interpellées.

* * *

Mercredi dernier au petit matin une vingtaine de SUV de la Guardia Civil, ont investi les alentours du paisible quartier d’Ibaeta, à la grande surprise des voisins.

Armés notamment de masses lourdes et accompagnés par plusieurs équipes cynophiles, les militaires avaient pour objectif les locaux administratifs de Pot Sistemak.

Certains parmi les employés ont été rapidement immobilisés par les hommes en arme. Puis l’ensemble du bâtiment passé au peigne fin à l’aide des chiens.

 

* * *

 

À priori, aucune quantité significative de stupéfiants ou d’argent liquide n’aurait été saisie. Accompagnés d’inspecteurs de la brigade centrale, les enquêteurs seraient en revanche repartis avec un certain nombre de documents administratifs.

 

 

Pour l’heure chez Pot Sistemak aucun communiqué, contactés au téléphone par la rédaction, leurs représentants se sont refusés à tout commentaire pour l’instant, à l’exception d’un seul:

Du côté du personnel de l’entreprise c’est la consternation, l’équipe reste soudée derrière la direction dans cette épreuve.

 

* * *
 

 

Un véritable coup de force de la justice qui va durablement de marquer les esprits. La presse régionale révèle qu’il s’agit au départ d’un mandat délivré par le parquet national. L’enquête porterait sur la santé publique et la gestion des flux financiers.

#Drame Social

On peut s’interroger sur l’urgence qu’il y aurait à priver l’industrie des semences de Cannabis de son leader Européen dans un contexte de crise sanitaire globale.

Pot Sistemak en situation de blocage et sous le contrôle de la justice ce sont plus de 100 emplois qui sont à présent menacés.

 

Chômage partiel, licenciements secs? La direction devrait s’exprimer à ce sujet dans les heures ou les jours qui arrivent. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de tout communiqué à ce sujet.




Source : le cannabiste 
Liens : https://lecannabiste.com/descente-de-police-musclee-chez-le-geant-dinafem/

++

Modifié par Jongio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tictac789    320
Tictac789

Yep, 

 

Ha bah je trouvais ça bizarre qu'il était impossible de commander sur lamota et Dinafem. Même message d'erreur, j'en ai d'ailleurs conclu que c'était le même groupe. Je sais pas pourquoi je m'imaginais qu'Humbold était un breeder US tiens 😏

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jongio    288
Jongio

Yop 

@Tictac789 il me semble que c'est la branche europe ou spanna de HSO qui est out (la version .net) 
Si tu vas sur la version américaine (la .com) tout fonctionne ,mais je ne sais pas si il livre jusqu'ici .

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vincent Team Cépache    12
Vincent Team Cépache

Salut,

 

Force est de reconnaître qu'il est plus facile de s'en prendre à une PME, qui paye ses impôts en prime, plutôt que de tenter de s'en prendre aux intérêts des mafias... 

Pendant ce temps, les malades auront bien le temps de mourrir avant de pouvoir espérer soulager ses mots par les vertus de cette plante ?

À moins que ce ne soit au sujet de leur branche " médicale " ? Puisque d'autres magasins comme Pe...ow ou Al....ia sont toujours en activité. Tout comme Ro.al Qu.en S..d, Ka....ia ou autres qui ont toujours pignon sur rue et qui continuent à proposer leurs produits à la vente.

Il faut espérer que se sont les dernières salves tirées par les prohibitionnistes avant qu'ils ne hissent enfin le drapeau blanc qui marquera la fin des hostilités.

Affaire à suivre, en espérant également pour ces personnes que l'éléphant accouche d'une souris... 

 

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jongio    288
Jongio

Yop

D'après les bruits de couloir il s'agirais de détournement de fond ou de fausses déclaration sur ce sujet qui en serait la cause .
Pour le moment rien n'a été révélé donc a part des supposition j'ai pas la cause réelle .

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jongio    288
Jongio

Yop 

Un peu plus de nouvelles sur cette affaire :


 

Démantèlement d'un laboratoire équipé d'une technologie de pointe pour la manipulation et le contrôle génétique des graines de cannabis

L'opération a été menée dans les provinces de Guipúzcoa et Navarra pendant trois jours, procédant à l'arrestation de 14 personnes et à l'enquête sur 8 autres, démantelant 11 grandes plantations de marijuana.

Il y a eu 12 perquisitions à domicile et 5 inspections, intervenant pour plus de 207000 euros, de nombreux comptes chèques, des portefeuilles bitcoins, diverses propriétés et documents, ainsi que 2188 plantes de diverses variétés uniques et 20 millions de graines de marijuana de différentes parties du monde avec un valeur estimée à 100 millions d'euros

Intervention dans un laboratoire performant spécialisé dans la production de spécialités de plantes de cannabis à l'aide de techniques sophistiquées de manipulation génétique

Démantèlement d'un laboratoire équipé d'une technologie de pointe pour la manipulation et le contrôle génétique des graines de cannabis
 

 

Dans le cadre de l'opération INXER-TORO développée conjointement par la Garde civile et l'Agence fiscale, une organisation criminelle dédiée à la production, la distribution et la vente illégales de graines de cannabis a été démantelée, traitant dans de nombreux cas de variétés uniques; Grâce au processus qu'ils ont mis en œuvre, la consommation de ce type de stupéfiant a été encouragée, favorisée et facilitée.

L'opération précitée trouve son origine dans le cadre des actions de garantie de la chaîne logistique du commerce international et du contrôle aux frontières menées par la douane espagnole.

Ils ont procédé à l'arrestation de 14 personnes et à l'enquête sur 8 autres, effectué 12 perquisitions à domicile et 5 inspections dans des bâtiments industriels, après avoir convenu à titre préventif du blocage de trois coffres-forts, 126 comptes bancaires avec un solde approximatif de 12000 .000 euros, et l'intervention de 55 biens d'une valeur estimée à plus de 9 000 000 euros; plus de 207 000 euros en espèces ont été saisis.
 
L'opération INXER-TORO a débuté en novembre 2018 par l'Unité Organique de la Police Judiciaire d'Alava et l'Agence des Impôts; Les premières enquêtes ont indiqué aux enquêteurs l'existence de multiples irrégularités dans les activités commerciales des personnes enquêtées, obtenant des données corroborant d'innombrables entreprises présumées fondées sur des activités illicites.
 
L'activité commerciale de l'organisation, en plus de fournir ce qui est nécessaire pour les cultures, comprenait toutes sortes d'enseignements (consultations par courrier ou tutoriels) sur la culture du cannabis à travers les réseaux sociaux, y compris à travers des conseils personnels, favorisant la consommation de ce type de produits sans aucune approbation facultative. Le marketing utilisé par l'organisation comprenait des vidéos qui ont ensuite été téléchargées sur les réseaux sociaux dans le but de faire la publicité des variétés de cannabis précédemment développées dans ses installations.
 
L'organisation a considérablement augmenté ses bénéfices grâce à la surtaxe qu'elle appliquait à ses produits, qu'elle mettait en vente en personne dans ses installations commerciales, ou par le biais du commerce électronique aux niveaux national et international.
 
Le fonctionnement de la Garde civile et de l'Agence fiscale a réussi à déterminer comment l'organisation utilisait des cultivateurs rémunérés situés à Guipúzcoa et en Navarre pour obtenir des cultures des variétés de cannabis qui étaient intéressées à tout moment, en payant ces personnes pour leur travail, mais avec des prix bien inférieurs à ceux qu'ils ont obtenus plus tard sur le marché et rendant également difficile la localisation des cultures.
 
Des membres de l'Agence espagnole des médicaments et des produits de santé du ministère de la Santé ont collaboré à l'opération en matière de conseils techniques.
 
Une fois les enquêtes, qui ont duré plusieurs années, et auxquelles les unités de police judiciaire de Vitoria, Guipúzcoa, la zone du Pays basque et l'administration fiscale ont participé conjointement, l'activité opérationnelle a été décidée sur les objectifs qui ont été identifiés en continu surveillance discrète.
 
Les 15, 16 et 17 septembre, une opération de police conjointe a été menée dans les provinces de Guipúzcoa et de Navarre à laquelle ont participé un nombre important de membres de la Garde civile des commanderies et de la zone régionale de Vitoria et Saint-Sébastien. de la surveillance douanière du Pays basque, également avec la collaboration de l'Unité centrale d'audit informatique de l'Agence de surveillance fiscale et douanière de Navarre et de la Garde civile de Pampelune.
 
Plus de 2 100 plantes de différentes variétés de cannabis et une multitude de graines ont été saisies qui auraient rapporté plusieurs millions d'euros à l'Organisation, démantelant 11 grandes plantations de culture de marijuana.
 
Dans l'un des registres, un laboratoire parfaitement équipé de la technologie de pointe pour la manipulation et le contrôle génétique des variétés mises en circulation a été localisé. Dans ce laboratoire, un programme exhaustif d'évolution génétique a été réalisé sur la graine, qui une fois achevé, a donné lieu à sa production massive; Quelque 20 000 000 de graines de différentes variétés de marijuana dont la commercialisation n'est pas autorisée dans l'Union européenne sont intervenues à l'intérieur, estimant une valeur marchande de plus de 100 000 000 euros.
 
Plusieurs emplacements avec des branchements illégaux à l'approvisionnement en électricité ont également été localisés, augmentant encore les bénéfices de l'Organisation en cultivant les graines sans frais.
 
Avec cette opération, pionnière du genre, la Garde civile et l'Agence des impôts ont réussi à perturber une Organisation dédiée à la culture, la promotion, la promotion et la facilitation de l'usage illégal du cannabis.
 
Les détenus sont accusés de crimes contre la santé publique, d'organisation criminelle, de blanchiment d'argent et de fraude à l'électricité.
 
L'enquête a été dirigée par le tribunal central d'instruction n ° 6 du tribunal national et promue par le bureau du procureur antidrogue du tribunal national.

Source : https://www.guardiacivil.es/es/prensa/noticias/7613.html   


Je dit merci à FTS de m'avoir fait tourner le liens .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ruderalix    391
ruderalix

rudé vs salue 

 

Donc Dian , la mota , HBS vont disparaitre du marché ? 

Les variétés de  Dina sont perdus ? 

 

Quelqu'un a des infos sur le sujet , merci 

 

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×