Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest

Petit souci sur quelques feuilles

Messages recommandés

Guest   
Guest

Hello everybody,

J'ai un petit souci avec mes plantes que vous pouvez constatez sur les photos ci-dessous. Des tâches brunes apparaissent sur certaines feuilles et d'autres ont l'extrémité comme brulée.

J'ai un probleme d'hygro depuis le début (dépasse pas 30%) que j'essaie de régler comme ceci:

Extracteur mis sur minuteur : 30mn on / 60mn off - 24/24 pour l'instant. Quand il est off, l'hygro remonte à 55% mais la température aussi à 28/29° à l'ombre.

L'intraction marche 24/24 ainsi que le fan.

Ec = 1.82 (0.66 départ)

Ph = 6

Température eau bac = 20%

Ma lampe MH 400 watts est à 40cm

arrosage 15mn off/45mn off - 24/24

J'ai remarqué que des gouttes giclent au travers des billes d'argiles et viennent titiller certaines feuilles. Cela peut-il créer des brulures ?? Ou est ce que ces tàches sont dues à l'hygro trop basse les 15 premiers jours ?? Ou à autre chose ???

Merci d'avance pour votre aide

napo98

post-0-1309814317,8_thumb.jpg

post-0-1309814317,84_thumb.jpg

post-0-1309814317,87_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest   
Guest

bonjour !

- temperature trop elevée (ne doit jamais depasser 27 au top des plantes)

- trop de variations d'hygro aleatoires

- carences en magnesium et fer probable

- essaie de trouver un equilibre climatique en jouant avec tes extra et intras

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob    47
Bob

contrairement à mes colègues, je ne pense pas à une carense en fer ni en magnésium mais plutot à un champignon nommé mildiou ou l'odium

Mildiou (tache brune)

Le mildiou (late blight en anglais) est du à un champignon microscopique, « phytospora infestans ». Cette maladie peut causer de grands dégâts. Le mildiou se manifeste quand le temps est humide et les températures douces. Ces conditions sont favorables au développement du champignon, dont les spores peuvent être produites en moins de 10 jours. Les spores sont transportées par le vent sur de grandes distances. Elles se déposent sur la plante et germent à l’humidité. Dans certaines conditions, le développement de la maladie peut être très rapide et détruire la plantation en quelques jours seulement : les plants apparaissent alors comme « grillés ». Les symptômes sont caractéristiques et commencent généralement pas les feuilles, puis les tiges et les fruits. Sur les feuilles, il forme des taches irrégulières, jaunâtres (les taches d'huile) avec développement, à la face inférieure, d'un duvet blanchâtre constitué par les fructifications du champignon. Ensuite les taches brunissent et les feuilles attaquées se dessèchent.

Lutte :

• Eviter un excès d’azote

• Cuivre

• Sulfate de chaux

• Décoction de prêle : Faire bouillir 30 minutes (1 kilo de prêle fraiche dans 4 litre d'eau)

Laisser reposer un jour ou deux. On peut conserver 15 jours environ.

Et on pulvérise sur les plants, après dilution au cinquième (1 litre de décoction pour 5 litres).

• Bouillie Bordelaise

• Bicarbonate de soude (NaHCO3) (10 gr = 1 cuillère à soupe pour 4 L d’eau et 40 ml de savon doux = 2 CS)

• Fil de cuivre dans la tige à 10 cm au dessus du sol

• Sulfate de cuivre

• Peroxyde d’hydrogène H2O2 (5% de solution à 35%)

• Serenade (Bacillus subtilis) produit du commerce

Odium (Blanc)

Description

Son attaque commence par l'apparition d'un feutrage (poudre), blanc à blanc-grisâtre, d'aspect farineux à la surface des feuilles, des tiges et parfois des fleurs, d'où son surnom local de « meunier ». L'oïdium peut provoquer une déformation des feuilles, qui se gondolent et se boursouflent. Le champignon se multiplie préférentiellement sur les organes jeunes (feuilles), qu'il envahit et déforme, d'où le nom de « drapeau », donné aux feuilles attaquées.

Terrains favorables :

Contrairement à d'autres groupes de champignons (tavelure, mildiou, rouilles, etc.), il prolifère par temps relativement sec, sous réserve d'un taux d'humidité de 70 à 80 %. C'est souvent en mai qu'il commence ses ravages, favorisé par l'humidité encore bien présente et l'arrivée de la chaleur. Les écarts de température importants entre la nuit et le jour constituent des facteurs favorisant l'apparition de ce champignon qui menace grand nombre de cultures, aussi bien au jardin d'ornement qu'au verger ou au potager... Dans le cas d'attaque importante, la récolte fruitière est réduite.

Lutte :

• Souffre (10 gr par litre)

• Décoction de prêle : Faire bouillir 30 minutes (1 kilo de prêle fraiche dans 4 litre d'eau)

Laisser reposer un jour ou deux. On peut conserver 15 jours environ.

Et on pulvérise sur les plants, après dilution au cinquième (1 litre de décoction pour 5 litres).

• Cendre de bois (un verre au pied de chaque plante)

• Lait (1L de lait demi écrémé pour 5L d’eau à vaporiser)

• Javel (25 ml pour 2 L d’eau à vaporiser)

post-25-1309814318,16_thumb.jpg

post-25-1309814318,18_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest   
Guest

la troisième photo aurait tendance a être un début de sa :arrow:aide-f37/topic550.html je dit sa car je rejoint deux points celui du chimiste sur :arrow:- trop de variations d'hygro aleatoires entre la nuit et le jours? et le rapprochement l'infection bactérienne citer par bob

traitement pulvérisation h202 plus agent mouillant

A+ et bonne pousse tu doit avoir une recette sur le forum au sujet du H202

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest   
Guest

Y a quand meme un truc que je comprends pas: le mildiou évolue dans un milieu très humide ce qui n'est pas mon cas. je suis à 30% max. Mais les symptômes sont troublants. Je penche quand même plus pour une carence fer/magnesium. Suivant cette idée j'ai mis un additif BioNova Bn x- cell pro. On va voir ce que sa donne. Je suis ça de très près. J'ai pas envie de la perdre cette future récolte !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest   
Guest

Super les photos bob, il est clair que c'est pas un problème de fer mais plutôt de magnesium. Ce qui me rassure. Vous tiens au courant. Merci à tous et toutes pour votre aide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×