Aller au contenu
lehyen

Mise au noir pour la fin de floraison

Messages recommandés

lehyen    19
lehyen

Salut tous le monde

Comme cité dans le sujet ,voila la technique pour finir de cultivé ces plantes dans le noir avec le pourquoi du comment ,les avantages et inconvénient ,bonne lecture . :arrow:

LA TRANSLOCATION

La plante a plusieurs moyens pour se nourrir..

La photosynthèse en est une, qui nécessite la lumière, mais on sait parfaitement, que ce n'est pas le seul moyen.

La translocation sur des plants de bonne importance est aussi un moyen de se nourrir et de produire des tas de substances nécessaires a la survie, dont notamment les trichomes.

Surtout en fin de vie.car les trichomes n'ont pas besoin de lumière.

C'est cette méthode de nutrition qui rentre en jeu a ce moment, en l'absence de luminosités.

Les mécanismes de défense des plantes sont complexes et ce cas de figure rentrent également dans le processus.

Les changements visibles commencent après au moins 5/6 jours de noir complet.

10/15 jours me semble optimum, pour obtenir des résultats valables.

Voici un exemple concret :

la flo est à J +60, et vous estimez que les buds seront prêtes dans une à deux semaines. Vous avez donc ce laps de temps pour effectuer le rinçage (qui devrait même avoir débuté depuis au moins 72 heures pour une meilleure efficacité), ainsi que mettre en application cette technique de période de noir en fin de flo.

Cette période de noir commencera quand les trichomes seront à 80% laiteux et 20% ambrés, ce qui donnera approximativement 50/50 en fin de cycle.

1) à J +55 vous avez commencé la phase de rinçage,

2) à partir J +60, et jusqu'à la récolte, vous laissez les plantes dans l'obscurité ( * )

3) A partir de J +68 vous cessez d'arroser,

4) A J +70 vous récoltez ![/p]

( * ) Vous devez sans doute vous demander si durant cette période de noir l'obscurité doit être totale...

Alors en bref, une fois que le processus est amorcé : priver la plante de photosynthèse afin qu'elle modifie son métabolisme, et que la plante induise la translocation des sucres ainsi que la néosynthétisation des ressources ré-allouées (dans le cadre de son instinct de survie), ce qui prend environ six jours, ce ne sont pas les cinq minutes de lumières quotidienne qui vont faire quoi que ce soit.

Pour conclure, par précaution durant la première moitié de cette période de nuit l'obscurité sera totale ; puis une fois ce stade passé le travail de translocation s'effectuera, et ne sera nullement perturbé par quelques minutes de lumières journalières.

Discussions

Ici, les questions posées concernant l'efficacité de cette technique, et leurs réponses.

Merci à Gen&Tik pour sa participation.

« Sans photosynthèse, les nouveaux trichomes créés durant cette période d'obscurité seraient dépourvus de THC psychoactifs ? »

Contrairement aux idées reçues, les trichomes glandulaires (là ou est localement produits le THC) ne possèdent pas les éléments nécessaires à la photosynthèse.

Donc ipso facto, ils se fichent du fait que les plantes soient dans le noir total ; ils n'ont pas besoin de la dite lumière, eux puisent simplement leurs ressources dans les feuilles.

De plus, le taux de THC est fixe, et génétiquement programmé, tout ce que l'on peut faire, c'est augmenter la quantité de résine (nombre et taille des trichomes), c'est à dire la concentration.

« Est-ce que ce n'est pas risqué à cause des moisissures ? »

Si l'on fais les choses correctement il n'y a pas de raison d'y être confronté... Comme pour toute période de nuit, l'ensemble extraction/intraction et ventilation doit fonctionner, ainsi aucun problème. Sans ça évidemment les risques de moisissures et autres pathogènes sont multipliés.

« C'est contraire à la nature, dans la nature il n'y a pas dix jours de nuit continue. »

Si l'on veut laisser faire la nature, oubliez donc les HPS, les engrais, tout le progrès technique acquis, et autres innovations possibles grâce à la biologie végétale... Sous-prétexte qu'avant ça fonctionnait sans, devrait-on se priver d'améliorations qui permettent que ça fonctionne mieux ?...

Compléments

Résumé écrit par Azoc :

Premièrement, et comme tout le monde le sait, la chlorophylle est un des premiers responsable du mauvais goût de l'herbe (l'autre c'est le N).

Mettre la plante dans le noir pendant une période prolongée (plus de 3 jours) entraîne la dégradation de la chlorophylle dans les chloroplastes, ainsi que de plusieurs pigments (caroténoides, etc..) et autres protéines (dont la plus importante, la RubisCO) en différents composés (la plupart sont des sucres).

Donc d'une part la chlorophylle est dégradée, et des sucres sont libérés. La plante utilise alors directement ces sucres produits pour créer sa matière, afin de continuer à gonfler, même dans le noir à partir de quelques jours de noir continu (entre 2 et 3 jours).

Ensuite, il faut prendre en considération que parmi les sucres produits, certains sont des saccharines qui ont quelques rôles d'élicitation, d'où une première raison pour avoir une production de trichomes plus importante, et aussi, la période de noir par elle-même provoque un stress chez la plante, qui pour se défendre produit du skuff [NDLR : ici résine (trichomes)] (c'est l'un des meilleurs moyen de défense du cannabis).

Donc la période de noir pour être réellement profitable doit être supérieur à 3 jour, car c'est seulement à partir de là que les effets commencent réellement, à savoir un dernier gonflement, une dégradation de la chlorophylle pour laisser place à du sucre (meilleur goût), et aussi une production de skuff augmentée.

Une petite référence: "Etude de la dégradation totale de la chlorophylle et des caroténoides du au vieillissement de chloroplastes isolés et incubés à la lumière ou à l'obscurité" par SRICHANDAN S.C., CHOUDHURY N.K., BISWAL U.C. paru dans Photosynthetica (ISSN 0300-3604).[/p]

Salutations Cannabiques,

Vyking.

Compléments

Résumé écrit par Crazzydog :

On vois tous apparaitre les trichomes sur nos plantes vers la 4/5eme semaine de flo, mais on sait également tous qu'il leur faut au moins 10 jours pour qu'ils commencent a être un minimum matures pour avoir un effet (high).

le reste n'est pas difficile a comprendre : il faut du temps pour avoir des trichomes mature entre 15 et 20 jours pour qu'ils commencent a virer ambrés.

la maturation du THC y est donc liée.

disons qu'effectivement, on va avoir un surplus de trichomes, mais qu'en dessous de 10 jours de noir, pas de maturation suffisante, et a 10 jours on a plutôt un effet high, ce qui peut être interpréter comme une weed (ou son skuff) moins fort.

en réalité il est mitigé, une partie des trichomes (les plus anciens) sont ambrés, alors que les derniers apparus sont plutôt a peine laiteux. (ce qui est conforté par l'expérience allemande : plus de skuff, mais moins stone)

ce phénomène se passe aussi sur la weed qui n'est pas mise au noir, mais passe plus inaperçu, du fait d'une production quantitative moindre.

l'effet est donc plus mitigé, disons dilué, si vous préférez, mais étant amateur de sativa et d'effet high, je préfère dire différent, en fait il est plus high et moins stone tout simplement, comme avec notre weed que l'on récolte de bonne heure pour qu'elle soit moins stone.

mais il ne faut pas s'arrêter a ca, ca reviendrais a dire que récolter sa weed high c'est pas bon, alors que ce n'est qu'affaire de gout, il y a la une bonne nuance personnelle a chacun.

de la a dire que ces trichomes ne produisent pas de THC, c'est autre chose!

déjà il faudrait savoir dans le détail ce qu'est le THC, et comment et ou, il est fabriqué.

les terpènes dont fait partie le thc, sont produits dans les trichomes, qui en sont les principales usines chez le canna.

la voie de biosynthèse des terpènes est complexe, et les diffèrent terpènes très différents dans leur formes et leur actions.

on peut en citer quelques uns comme le thc bien sur, mais aussi le bétacarotene, qui dans sa forme simplifié donne la vitamine A , les hormones dont le Ga3, les molécules aromatiques (responsables des odeurs comme le menthol), le phytol composant de la chlorophylle et ca va jusqu'à des molécules complexes comme le latex (caoutchouc), les stéroïdes, le cholestérol etc...

plein de terpènes qui ont en commun, le fait qu'ils soient fabriqué par la même voie de biosynthèse, qu'ils s'articulent tous chimiquement autour d'un noyau benzénique (appelé également système aromatique), et que chaque forme simple dans cette voie est précurseur d'une plus complexe.

c'est au final très varié (grosse différence quand même entre un phenol comme le thc ou la Vanilline et du caoutchouc) mais fabriqué avec les même bases et dans la même usine...

le trichome est lié aux tissus photosynthétique, il ne pousse que sur ces derniers, mais n'as pas besoin de lumière pour maturer ou pousser, les trichomes ne contiennent pas de chloroplastes et ne sont pas photosensibles

la période de noir ne sert heureusement pas qu'a augmenter la production de trichomes.

elle enclenche aussi divers processus, dont la destruction de la chlorophylle, le transfert des sucres sur les fleurs, et un rinçage qui continus.

au niveau de l'amélioration du gout, y a pas photo quand même, une weed passée au noir accroche bien moins la gorge, et a des arômes plus poussés du aussi en partie a l'augmentation des trichomes.

les odeurs et gout étant le résultat de molécule aromatiques qui sont également des terpènes et donc également produits dans les usines a terpènes du canna => les trichomes !

et eux n'ont pas besoin de maturer.

la période de noir étant toujours associée a un rinçage et très souvent a un stress hydrique, cela déclenche une réaction en chaine des plantes, qui vont diriger leur ressources disponible (cad les réserves stockées dans les vacuoles) vers ce qui doit survivre le plus possible => les ovaires (calices)

en résulte un rinçage amélioré, forcé, qui est des plus efficaces.

j'ai le souvenir, pas si lointain, de certains de mes plants out de l'année dernière rentrés sous lampe en fin d'été pour finir a cause du mauvais temps, lumière coupée mi octobre, et récoltés début décembre, selon la méthode "sec au pied".

la weed était une chierie a manucurer, mais le résultat tout a fait étonnant!

très forte, très grasse, et un gout démultiplier.

certains qui l'on gouté ici, et ailleurs, pourront confirmer.

ps : après tout ca, je pense que certains auront compris => pour qu'elle soit valable, la période de noir doit être longue!

en dessous de 10 jours ca sert strictement a rien, si on peut pousser a 15 jours, c'est mieux.

Merci a l équipe de CT et OW :arrow:

Pendant la période de mise au noir ,l humidité ne doit pas dépassé les 40/45%

LA MISE AU NOIR EN FIN DE FLO

Les avantage et inconvénient de la mise au noir en fin de floraison .

Les avantage:

augmentations des terpène et des trichomes (+arôme et +skuff )

la destruction de la chlorophylle donc meilleur gout

Production de calices et tête plus compact

et une semaine de moins en électricité :arrow: bon pour la planète [icon_e_wink.gif]

Les inconvénient

Risque de moisissures

Nouveau trichomes sont pas ambrée mais plutôt laiteux voir transparent :arrow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×