Aller au contenu
Invité Bloodz

Levée de dormance

Messages recommandés

Invité Bloodz   
Invité Bloodz

Salut les gars.

J'ai une petite question qui m'enquiquine :D sur cette fameuse "levée de dormance".

En effet, j'ai mis il a 5/6 jours des graines en germination, hors à ce jour toujours pas de germe ... je pense donc faire cette "levée de dormance".

J'ai pu lire sur ce forum ceci :

Pour «lever la dormance», il est nécessaire de faire subir aux graines des alternances de températures :

_ 5 jours au sec dans l'obscurité,

_ 3 jours au frigo

_ 3 jours au congélateur

_ puis pour finir encore 5 jours au sec et dans le noir.

et aussi ceci :

si tes graines n'ont pas été très bien conservées ou si elles sont vieilles, il faudra veiller à lever la dormance, càd que tu mets tes graines au frigo durant un jour ou deux, ensuite au réfrigérateur durant une jour ou deux, puis tu repasses par le frigo tjrs durant un jour ou deux, et pour finir tu lances la germination comme expliqué ci-dessus...

N'ayant jamais réalisé de levée de dormance, je me pose des questions.

Sur le 1er "quote" cround dit un certain laps de temps, est-il correct ? Faut-il vraiment mettre 3 jours au frigo puis 3 jours au congel' ... ca me parais assez long.

Sur le 2e "quote" pyratth dit un autre laps de temps et une autre "méthode" ...

Quelle méthode suivre ?

Concrètement que pouvez vous me dire pour lever une dormance correctement ?!

Je vous remercie déjà par avance :D:oops:

Cdlt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sieber   
Invité sieber

Il faut faire absolument le shéma d'en haute et crupuleusement :boude:

J'avais 10 graines de big bud assez vieille une fois j'en ai mis 5 en terre et elle ne sont jamais

sorties.

J'ai donc fais la levée de dormance et j'en ai remis 5 du même paquet.

4 sur 5 ont germés :marteau:

Tu peux y aller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bloodz   
Invité Bloodz

Et t'as suivis ce schéma la sérieusement ? :

_ 5 jours au sec dans l'obscurité,

_ 3 jours au frigo

_ 3 jours au congélateur

_ puis pour finir encore 5 jours au sec et dans le noir.

la actuellement j'ai 10/12 graines non germé :'(. Elle sont assez vielles (environs 2/3ans :marteau: )

Sinon vous les autres, vous en pensez quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bob_arctor    10
bob_arctor

Je n'ai jamais pratiqué la levé de dormance sinon deux méthodes intéressantes pour faciliter la germination.

1. Prendre un scalpel un une lame très fine et faire une légère entaille dans le bout de la graine (le coté pointu, là où doit sortir le germe). Attention tout de même à ne pas trop appuyer et blesser le germe.

2. Prendre du papier de verre et 'poncer' légèrement le bout de la graine. Moins risqué mais plus fastidieux.

Je me pose cependant ccette question : Est-ce que ces méthodes de levée de dormance ne servent pas tout simplement à assouplir la coque afin que l'humidité parvienne à l'intérieur de la graine et que le germe puisse casser plus facilement la coque ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bloodz   
Invité Bloodz

Pour ta 1ere astuce ca peut etre pas con, mais es-ce utile et fonctionnelle ? Pour la 2e je reste un peu plus perplexe ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob    50
Bob

pour moi le cannabis n'est pas une plante qui demande une levée de dormance contrairement à certaines plantes ou la levée de dormance est obligatoire.

si ce sont de vielles graines, il faut simplement ramollir la coque en mettant les graines 24H dans l'eau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gen&Tik   
Invité Gen&Tik
pour moi le cannabis n'est pas une plante qui demande une levée de dormance contrairement à certaines plantes ou la levée de dormance est obligatoire.

si ce sont de vielles graines, il faut simplement ramollir la coque en mettant les graines 24H dans l'eau

Ha bon ?... Donc dame nature a décidé pour nous faire plaisir et de retirer cette plante de la liste des végétaux nécessitant une levée de dormance...

NAWAK !!

le cycle ratio gibbé/auxine existe dans toute les graines sur la planète ne t'en déplaise.

De plus la canna est une plante annuelle...

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bloodz   
Invité Bloodz

Ok merci les gars, quoi qu'il en soit, je fais la levée !

Autre question,

:biere: Un fois au frigo et au congel', faut il les mettre dans le noir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob    50
Bob
pour moi le cannabis n'est pas une plante qui demande une levée de dormance contrairement à certaines plantes ou la levée de dormance est obligatoire.

si ce sont de vielles graines, il faut simplement ramollir la coque en mettant les graines 24H dans l'eau

Ha bon ?... Donc dame nature a décidé pour nous faire plaisir et de retirer cette plante de la liste des végétaux nécessitant une levée de dormance...

NAWAK !!

le cycle ratio gibbé/auxine existe dans toute les graines sur la planète ne t'en déplaise.

De plus la canna est une plante annuelle...

Cordialement.

hé oui pour moi dame nature est gentille, je n'ai jamais fait de levée de dormance et mes graines ont toujours germée, bizard hein ! par contre je cultive d'autre plantes où si il n'y pas de levée de dormance, il faut pas espérer la moindre pousse.

C'est pas parce que tu vends des produits pour levé la dormance qu'il faut convaincre les membres d'acheter c'est produits car ce n'est pas nécessaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gen&Tik   
Invité Gen&Tik

C'est pas parce que tu vends des produits pour levé la dormance qu'il faut convaincre les membres d'acheter c'est produits car ce n'est pas nécessaire.

C'est cela ton argumentation !! Chapeau !

De 1 - je n'oblige personne,

De 2 - on peut la lever simplement par le froid...

De 3 - je ne fais jamais de prosélytisme pour mes prod's. (j'en ai pas besoin..)

Afin de ne pas te laisser dans l'ignorance technique..

Cannabis Seeds Physiology

Seeds sit at the roots of (cannabis)cultivation and propagation. At the base of every plant, and the beginning of every clone, sits a seed.

In Nature mechanisms of seed dispersal, [highlight=#FF0040:uv80iyp1]seed dormancy and seed development are a habitual affair[/highlight:uv80iyp1], governed by the seasons and individual microclimates. As horticulturalist the scenario isn’t always so simple.

Cultivated seeds tend to come in paper packets, the origin and treatment of which often remains unknown by the grower. These seeds are, after-all, procreated by hand.

[highlight=#FF4040:uv80iyp1]A basic understanding about seed physiology and morphology therefore sits at the foundations of gardening success. In this issue we shall take a brief look at mechanisms of Seed Dispersal, Seed Dormancy, and Seed Development.[/highlight:uv80iyp1]

Seed Mechanisms

Many of the mechanisms behind the sowing of cannabis seed are often taken for granted by horticulturists. It is normally accepted that seeds are seeds (much and much the same); that one seed-line can/ should be treated as another seed-line, under the same controlled conditions, to the same result. That failure in the garden is the result of a “poor breeder”, a “bad seed packet”, and/or an “infertile seed-line”. Here we hope to highlight the fact that: individual seed-lines, and in some cases individual seed, seek slightly different methods of treatment in order to trigger the best patterns of growth. Seeds are unique. Upon sowing, each seed, no matter how closely related to its siblings, becomes an individual in its own right. Let’s not forget that from seed, seedlings grow into adult plants (each of which has slight if not major differences from the next plant). During the earliest stages of cannabis seed development and germination even the smallest alteration in microclimate can manipulate the physiology of a seeds potential. In this way, under artificial conditions, individual seed (and collectives) alter their metabolism in accordance with their climatic surroundings (the condition beneath which they are kept and sown). To understand these processes we shall consider seed mechanisms against the order that they occur in Nature.

Seed Dispersal

As an annual plant, and as a means of propagation, Cannabis sets-to-seed from female flowers once a year. As the nights get longer, the pollinated (seeded) flowers ripen. At this point seed dormancy begins! The swollen sepals, which are at this stage seed laden, begin to split and the seed are aired. Some cannabis seeds are cast from their shell-pods onto the ground, whilst some seeds remain hidden far deep within the flowers themselves. Whilst related to plant size, the number of seed per plant is often relative to subspecies and microclimate. For example, with lowland species of sativa the number of cannabis seeds per plant often exceeds the number of seed per plant found in highland species of indica. During winter and spring, thawing ice and snow aid the dispersal of highland species over distances, whereas under equatorial climates, monsoon rains aid the dispersal of lowland species over local landscapes. This reflects a need for competition in certain subspecies and/or an inherited mechanism of seed dispersal in others.

Those cannabis seeds that are not disturbed by beast, bird or human return to the earth from whence their origins began. As an inherited mechanism of seed dispersal, animals play an extremely functional role in the dispersal of seed for several reasons. Firstly via digestion animals transport seed into new locations. Whole seed are passed into smelly prefertilised piles of guano/manure. This give seeds a nice home to over-winter in (a place where seed aren’t likely to get eaten by birds). In this way a population of seed can easily find way uphill or across river. This also provides the ideal conditions for dormancy.

Secondly, large herbivore (yak, deer, bison) churn-up the ground surrounding the plants upon which they browse. This creates a perfectly ‘tilled’ environment, upon which new seed can compete with establish weed species. Thirdly, seed-feeding bird hold no-bounds and may carry seed hundreds, if not thousands of miles on the wing.

Finally, humans transport seeds for both food and cultivation. In wild populations, microclimate plays the most important role in seed dispersal by governing the rate of soil morphology itself (the way a soil moves). This dictates the location of seed populations across landscapes and encourages the uptake of natural selection. Seed that descend from higher ground will naturally be washed into lower-ground. Some seed float while others tend to sink (ever wondered why this was?). Seed that readily float will be washed the furthest away from the source of the parent plant by heavy rainfall/snow. Likewise, strong winds aid seed dispersal by literally blowing seed from calyx and stem. Floods, storms, landslides, earthquakes, de-forestation, periods of drought and/or urban development may all contribute towards the process of seed dispersal across any population, within any environment. There are quite literally thousands if not millions of variables involved. Where/when wild populations are subject to human intervention and/or unnatural methods of procreation, the natural ebb and flow of Nature, and natural seed dispersal, is dramatically damaged.

Those warning signs that read - “Please do NOT pick the wild flowers” are there for good reason. And must be perpetuated if wild populations are to remain.

[highlight=#FF4040:uv80iyp1]Seed Dormancy

Seed dormancy is a naturally occurring ‘survival factor’ found within many species of plant. Under ‘natural conditions’ the dormancy of cannabis seeds is quite normal. The “over-wintering” of seed is then a naturally occurring phenomenon. That is, when under dormancy (even where perfect germination conditions exist) a seed will NOT germinate! Under “artificial conditions” cultivated plants tend to display lower levels of dormancy. The seed of cultivated plants, especially those used for food, have an unnaturally shallow dormancy period. The ‘survival factor’ has quite literally been bred out of popular cultivar in order to ensure a homogeneous crop/harvest.

There are three different types of seed dormancy - Exogenous Dormancy (external), Endogenous Dormancy (internal), and Combined Dormancy (external and/or internal):

Exogenous Dormancy is governed by the external covering of the seed itself (the seed coat). With Cannabis the seeds coat is relatively thick. The seed is slowly permeable to water via a fissure line in the shell. This mechanical resistance inhibits dormancy. A period of warmth, followed by a period of cold usually encourages germination.

Endogenous Dormancy involves the internal development of the seed embryo (both morphological and physiological). Whilst internal seed morphology is aided by ‘warm stratification’, both small and immature embryos are always found in combination with another type of dormancy (mostly physiological). Physiological endogenous dormancy is the most common type of dormancy found in nature. An inhibitor inside the embryo and/or an incomplete chain of chemical reactions imposes dormancy. Annual species such Cannabis experiences a relatively ‘shallow dormancy’ period. Shallow dormancy can be overcome by “after ripening” (drying seed). A period of ‘cold stratification’ is then required in order for physiological dormancy to be complete. Growers use cold-rooms and refrigerators for this reason.

Combination Dormancy is displayed when several types of dormancy (often internal and external) are displayed in the same seed. This may involve exogenous dormancy (a seed coat), coupled alongside endogenous morphological resistance (embryo development), alongside physiological dormancy (a shallow inhibitor), all within the same seed structure. Cannabis seed display ‘combination dormancy’. The underdeveloped embryos MUST first develop into their full size during a period of ‘warm stratification’ before a period of ‘cold stratification’ can be effective.The best way to test levels of ‘seed dormancy’ against levels of ‘seed viability’ is to play with seeds. Try keeping collectives of marijuana cannabis seeds under different conditions (dry, wet, hot, cold…). Then sow each seed group into separate trays of soil. Place each tray into a contrasting environment (dry, wet, hot, cold…) make note and record the results.[/highlight:uv80iyp1]

Ca c'est mon argumentation... Maintenant chacun voit midi à sa porte.

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lehyen    19
lehyen

Salut tous le monde

(==)' Gen :lol:

Levé de dormance obligatoire pour moi .

Bob ,je crois pas avoir vu Gen ,dire achète mon produits (sur se post :) )tu sera sur d avoir 100% de germination , et on parle du clima donc stockage des seeds avant germination .

Bob a écrit:

C'est pas parce que tu vends des produits pour levé la dormance qu'il faut convaincre les membres d'acheter c'est produits car ce n'est pas nécessaire. [102.gif] non les produits sont pas nécessaire ,mais la levé de dormance ,si .

:bye:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest   
Guest

Ca c"est de l'argument :bye:

Perso moi j'utilise la méthode traditionnelle (frigo,congélo,ect...) c'est vrai que c'est pas obligatoire et que les graines sorte quand même, mais

moi j'ai constaté qu'elle sorte plus vite avec la levée de dormance. en ce qui concerne les produit de gen perso j"ai jamais essayer et je connais

pas les caractéristiques ( on doit peut être gagné du temps par rapport a la méthode traditionnelle) toujours et t'il que chacun est libre de faire

ce qu'il veut et voie midi a ca porte donc si ce genre de produit convient a certaine personne alors pourquoi pas!!

Ps je ne pense pas que gen a besoin de pub :)[102.gif]

:lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bloodz   
Invité Bloodz

woOt le roman, magnifique argument :bye:. J'ai lu ce que tu as surligné. je te remercie Gen.

En revanche, ma question était de savoir si dans le frigo et dans le congel fallait mettre les graine dans l'obscurité (entre 2 coupelles avec un petite feuille de sopalain) ?

PS : Comme a pu le dire lehyen, Gen n'a pas fait de pub commercial sur ce post.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité calamar   
Invité calamar

Et une argumentation en français serait-elle possible? à moins que je me sois trompé mais il me semble qu'il à écrit en anglais et tous le monde n'est pas bilingue...

Merci et soyez zen .

Peace

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lantonini    10
lantonini

comme cela me semble une bonne idée ... :bye::) traduction approximative de google translate ... a+ enzo

[102.gif]:lol::lol:;):D:D

topic d'origine gen&tik ...

Graines de Cannabis Physiologie

Graines de s'asseoir à la racine de (cannabis) culture et la multiplication. A la base de chaque plante, et le début de chaque clone, se trouve une graine.

Dans les mécanismes de la nature de la dispersion des graines, la dormance des graines et le développement de semences sont une affaire habituelle, régie par les saisons et les microclimats particuliers. Comme horticulteur le scénario n'est pas toujours si simple.

semences cultivées ont tendance à venir dans les paquets de papier, l'origine et le traitement de ce qui reste souvent inconnu par le producteur. Ces graines sont, après tout, procréé par la main.

Une compréhension de base sur la physiologie des semences et la morphologie se trouve donc à la base de jardinage succès. Dans ce numéro, nous prendrons un bref aperçu des mécanismes de dispersion des graines, des semences de dormance et de semences pour le développement.

Mécanismes de semences

Beaucoup de mécanismes derrière les semis de graines de cannabis sont souvent pris pour acquis par les horticulteurs. Il est généralement admis que les semences sont des semences (beaucoup et bien le même); que l'un de semences en ligne peut / doit être traitée comme une autre de graines en ligne, dans les mêmes conditions contrôlées, au même résultat. Cet échec dans le jardin est le résultat d'un sélectionneur de «pauvres», un paquet de "mauvaise graine", et / ou un "semences stériles en ligne". Ici, nous espérons mettre en évidence le fait que les semences: les semences individuelles des lignes, et, dans certains cas particuliers, chercher des méthodes légèrement différentes de traitement pour déclencher les meilleurs modèles de croissance. Les graines sont uniques. Après le semis, chaque graine, quelle que soit étroitement liée à ses frères et sœurs, devient un individu à part entière. N'oublions pas que des semences, des plants poussent sur des plantes adultes (dont chacune a une légère si elle n'est pas de grandes différences de la prochaine usine). Pendant les premiers stades du développement des graines de cannabis et de la germination, même la moindre altération du microclimat permet de manipuler la physiologie d'un potentiel de semences. De cette façon, dans des conditions artificielles, les semences individuelles (et collectives) de modifier leur métabolisme en fonction de leur environnement climatique (la condition sous laquelle ils sont détenus et semées). Pour comprendre ces processus, nous considérerons les mécanismes de semences contre l'ordre dans lequel elles se produisent dans la nature.

Dispersion des graines

Comme une plante annuelle, et comme un moyen de propagation, de cannabis ensembles à partir de semences de fleurs femelles une fois par an. Comme les nuits s'allongent, la pollinisation (graines) mûrissent fleurs. A ce point de dormance de la graine commence! Les sépales gonflées, qui sont à ce stade de semences en charge, de commencer à se fendre et les semences sont diffusés. Quelques graines de cannabis sont exprimées sur leur coquille-pods sur le sol, tandis que quelques graines restent cachés au plus profond de loin les fleurs elles-mêmes. Bien que liés à la taille des usines, le nombre de graines par plante est souvent relative à la sous-espèce et le microclimat. Par exemple, avec des espèces de plaine sativa le nombre de graines par plant de cannabis dépasse souvent le nombre de graines par plante trouvée dans les espèces montagneuses de l'Indica. Pendant l'hiver et au printemps, le dégel de la glace et la neige l'aide de la dispersion des espèces montagneuses sur des distances, alors que dans les climats équatoriaux mousson, l'aide de la dispersion des espèces de plaine sur les paysages locaux. Cela reflète la nécessité de la concurrence dans certaines sous-espèces et / ou un mécanisme hérité de dispersion des graines dans d'autres.

Ces graines de cannabis qui ne sont pas perturbées par des animaux, d'oiseaux ou le retour de l'homme à la terre d'où leur origine a commencé. Comme un mécanisme hérité de dispersion des graines, les animaux jouent un rôle extrêmement fonctionnel dans la dispersion des semences pour plusieurs raisons. Tout d'abord via la digestion transport d'animaux de semences dans des endroits nouveaux. Graines entières sont passées dans des tas puant prefertilised de guano / fumier. Cela donne des graines une belle maison à passer l'hiver dans (un lieu où les semences ne sont pas susceptibles d'être mangé par les oiseaux). De cette façon, une population de semences peut facilement trouver la voie vers le haut ou à travers la rivière. Elle fournit également les conditions idéales pour la dormance.

D'autre part, de grands herbivores (yak, cerfs, bisons) le taux de désabonnement, le sol environnant les plantes sur lesquelles ils parcourir. Cela crée une parfaite «labouré 'environnement, sur laquelle de nouvelles semences peuvent rivaliser avec établir espèces de mauvaises herbes. Troisièmement, détenir graines pour les oiseaux se nourrissent pas de limites et peut transporter des centaines de graines, voire des milliers de miles sur l'aile.

Enfin, les graines de l'homme de transport des denrées alimentaires et de la culture. Dans les populations sauvages, le microclimat joue le rôle le plus important dans la dispersion des graines par le taux d'administration de la morphologie du sol lui-même (la façon dont se déplace le sol). Ceci dicte l'emplacement des semences de populations à travers les paysages et encourage l'adoption de la sélection naturelle. Les semences qui descendent des hauteurs sera naturellement lavé dans les bas-sol. Certaines semences flottent tandis que d'autres ont tendance à couler (déjà demandé pourquoi il en était?). Les semences qui flottent facilement sera lavé le plus éloigné de la source de la plante-mère par de fortes pluies et de neige. De même, la dispersion des semences de forts vents soufflant littéralement par l'aide de graines de calice et de la tige. Inondations, tempêtes, glissements de terrain, tremblements de terre, la déforestation, les périodes de sécheresse et / ou le développement urbain peuvent tous contribuer au processus de dispersion des graines dans une population, dans n'importe quel environnement. Il ya littéralement des milliers sinon des millions de variables impliquées. Où et quand les populations sauvages sont soumis à l'intervention humaine et / ou des méthodes non naturelles de la procréation, le flux et reflux naturel de la nature, et la dispersion des graines naturelles, est considérablement endommagé.

Ces signes avant-coureurs qui lisent - "S'il vous plaît ne PAS cueillir les fleurs sauvages" sont là pour de bonnes raisons. Et doit se perpétuer si les populations sauvages sont de rester.

Dormance des semences

dormance des graines est un phénomène naturel "facteur de survie» trouvés dans de nombreuses espèces de plantes. Dans la rubrique «conditions naturelles» de la dormance des graines de cannabis est tout à fait normal. Le "hivernage" des semences est donc un phénomène naturel. Autrement dit, lorsque sous la dormance (même dans des conditions de germination parfait existe) une graine ne germera pas! Sous la rubrique «conditions artificielles» des plantes cultivées ont tendance à afficher des niveaux inférieurs de la dormance. Les semences des plantes cultivées, en particulier ceux utilisés pour l'alimentation, ont une période de dormance anormalement peu profonde. Le facteur de survie »a littéralement été élevé de cultivars populaires afin d'assurer une culture homogène / récolte.

Il existe trois différents types de dormance de la graine - exogènes dormance (externe), endogène dormance (interne), et combinée dormance (externe et / ou interne):

Dormance exogène est régie par l'enveloppe extérieure de la graine elle-même (le tégument). Avec la couche de graines de cannabis est relativement épaisse. Le germe est lentement perméable à l'eau via une ligne de fissure dans la coque. Cette résistance mécanique inhibe la dormance. Une période de chaleur, suivie d'une période de froid favorise habituellement la germination.

Endogènes dormance implique le développement interne de l'embryon de la graine (à la fois morphologiques et physiologiques). Alors que la morphologie interne des semences est facilitée par «une stratification au chaud», les deux petits embryons immatures et se trouvent toujours en combinaison avec un autre type de dormance (surtout physiologique). Physiologiques dormance endogène est le type le plus commun de la dormance dans la nature. Un inhibiteur de l'intérieur de l'embryon et / ou une chaîne de réactions chimiques incomplète impose de dormance. Les espèces annuelles telles cannabis connaît une «relativement peu profonde période de dormance. dormance peu profondes peuvent être surmontées par "après maturation" (séchage des semences). Une période de «stratification à froid est ensuite nécessaire pour que la dormance physiologique d'être complète. Les producteurs utilisent chambres froides et les réfrigérateurs pour cette raison.

Combinaison de dormance est affiché lorsque plusieurs types de dormance (souvent internes et externes) sont affichés dans la même graine. Il peut s'agir de la dormance exogène (un tégument), couplé aux côtés de la résistance morphologique endogène (développement de l'embryon), aux côtés de dormance physiologique (un inhibiteur de faible profondeur), le tout dans la structure même graine. dormance combinaison affichage semences de cannabis ». Les embryons sous-développés doivent d'abord développer dans leur pleine grandeur au cours d'une période de «stratification au chaud avant une période de« stratification à froid »peut être effective.The meilleur moyen de tester les niveaux de« dormance des graines »par rapport aux niveaux de la« viabilité des graines est de jouer avec les graines. Essayez de garder les collectifs de graines de cannabis marijuana dans des conditions différentes (sec, humide, chaud, froid ...). Ensuite, chaque groupe semer des semences dans des bacs séparés du sol. Placez chaque bac dans un environnement contrasté (sec, humide, chaud, froid ...) prendre note et d'enregistrer les résultats.

Bonne lecture tout ça ? intéressant non ? enzo... :roll::roll: Enzo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bloodz   
Invité Bloodz

calamar, si t'es pas bilingue ( [102.gif] ) utilise le site reverso sur le net, ca te dégrossira une grosse partie.

Edit : au moment ou j'écrivais ce post, lantonini a fait la traduction comme j'avais dit :) A croire qu'il est medium :bye:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité calamar   
Invité calamar

Pour ma part je suis quadrilingue mais je pensais surtout à ceux qui ne le sont pas!

Car si je commençais à écrire en arabe, en portugais ou en croate, je ne pense pas que les cannaseeders s'amuseraient à traduire tous mes dires.

voila, a+!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bloodz   
Invité Bloodz

C'est pas faux calamar, +1 pour tes dits. par contre ca répond pas à ma question ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bob    50
Bob

+ 100 Calamar

Pouvez vous m'expliquer, les grands savants comment de vielles graines de trois ou quatre ans ont toutes germées sans levée de dormance, mes graines seraient elles une génétique spéciale, quand quelque chose est necessaire c'est obligatoire (l'azote est necessaire sans azote ta plante meurt). expliquez moi ça mais en français car ici c'est un forum francophone.

et voici l'argumentation que j'ai trouvé moi:

pú sà

??

[n.] bodhisattva / bouddha

Téléchargement

LiuSanJie.mp3 (1.25M)

* passer la souris sur un mot pour faire apparaître sa définition

Informations

???????????

?????????

???????

???????

???????????

?????????????

????h?o

?g?

?cái

?

?zh? y?u

??s?n

?ji?

?chàng

?de

?lái

?li?

?

?x?n xi?ng

??y?

?ji?

?chàng

?j?

?jù

?

?bù zh?

??j?n k?u

??k?i

?bù

?k?i

?

?

????x?n xi?ng

??chàng g?

??jiù

?chàng g?

??li?

?

?x?n xi?ng

??d? yú

??jiù

?xià

?hé

?

?n?

?ná

?zhú

?g?o

?w?

?ná

?w?ng

?li?

?

?suí

?n?

?ch?ng

?dào

?n?

?tiáo

?hé

?li?

?

??

?????i

?

?shén me

??shu? miàn

??d? g?n d?u

???li?

?

?

????h?i

?li?o

?li?o

?lu?

?

?

????shén me

??shu? miàn

??q?

?g?o lóu

??li?

?

?

????h?i

?li?o

?li?o

?lu?

?

?

????shén me

??shu? miàn

??ch?ng

?yáng s?n

??li?

?

?shén me

??shu? miàn

??gòng

?bái tóu

??li?

?

?

?????i

?

...?

?????i

?

??y? zi

??shu? miàn

??d? g?n d?u

???li?

?

????

????d?

?chuán

?shu? miàn

??q?

?g?o lóu

??li?

?

????

????hé

?yè

?shu? miàn

??ch?ng

?yáng s?n

??li?

?

?yu?n yang

??shu? miàn

??gòng

?bái tóu

??li?

?

?

?????i

?

...?

?????i

?

??shén me

??jié gu?

??bào

?niáng

?j?ng

?li?

?

????

????shén me

??jié gu?

??y?

?tiáo

?x?n

?li?

?

????

????shén me

??jié gu?

??bào

?sh? zi

??li?

?

?shén me

??jié gu?

??p?

?yú lín

??li?

?

?

?????i

?

...?

?????i

?

??mù gu?

??jié gu?

??bào

?niáng

?j?ng

?li?

?

????

????xi?ng ji?o

??jié gu?

??y?

?tiáo

?x?n

?li?

?

????

????yòu zi

??jié gu?

??bào

?sh? zi

??li?

?

?b? luó

??jié gu?

??p?

?yú lín

??li?

?

?

?????i

?

...?

?????i

?

??shén me

??y?u

?j?

?bù

?ji?ng huà

??li?

?

????

????shén me

??wú

?zu?

?nào

?ch? ch?

??li?

?

????

????shén me

??y?u

?ji?o

?bù

?z?u lù

??li?

?

?shén me

??wú

?ji?o

?z?u

?qi?n

?ji?

?

?

?????i

?

...?

?????i

?

??pú sà

??y?u

?j?

?bù

?ji?ng huà

??li?

?

????

????tóng

?luó

?wú

?zu?

?nào

?ch? ch?

??li?

?

????

????cái zhu

??y?u

?ji?o

?bù

?z?u lù

??li?

?

?tóng qián

??wú

?ji?o

?z?u

?qi?n

?ji?

?li?

?

?

?????i

?

..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gen&Tik   
Invité Gen&Tik

Amusant...

Il est effectivement dommage que la majeure partie des textes scientifiques et récents soient dans la langue de Shakespeare. mais bon..il existe des outils de traduction dans le pire des cas, qui peuvent dépanner.

Pour répondre à ta question, c'est vrai cela existe, mais ce n'est pas la règle générale. La dormance existe toujours quelqu'en soit le type sur des graines de plantes dites annuelles. La raison en est simple : empercher dans la nature que les graines ne germent avant le passage de l'hiver.

Ceci dit, moi aussi j'ai eu des graines qui ont poussés directement sans levée de dormance, la dormance est un mécanisme qui oppose des phyto-hormones antagonistes.

La dégradation de celles-ci par le temps ou des variations de température peuvent également débloquer ce mécanisme, la génétique joue également un rôle dans le niveau de dormance.

La morale de cette histoire est que bon nombre de gens achetant des graines, n'ont pas toujours de haut taux de réussite à la germination. voyant le prix de certaines graines, autant mettre toutes les chances de son coté, et appliquer systématiquement une levée de dormance, cela ne mange pas de pain, et ne peut être que bénéfique.

D'où mon affirmation..

Comme je le dis... chacun voit midi à sa porte..

ps : tu t'es trompé d'article..

Song: le chant d'un chanteur de la pensée du film: "Casse-Noisette"

Auteurs: Yu Qiao Musique: Lei Zhenbang solo: Fu Jinhua, Li Minling en jouant, en chantant: Changchun Film Orchestra [102.gif]

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gen&Tik   
Invité Gen&Tik

En revanche, ma question était de savoir si dans le frigo et dans le congel fallait mettre les graine dans l'obscurité (entre 2 coupelles avec un petite feuille de sopalain) ?

.

re:

Absolument pas... pendant cette période, on ne réhydrate pas les graines, c'est simplement un stockage au froid.. une petite boite, une éprouvette n'importe quoi suffit.

Ensuite une fois le traitement terminé, les graines à t° ambiantes, on commence le cycle de germination par réhydratation.

En espérant avoir répondu à ta question.

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×