Aller au contenu
  • Bigbud
    Bigbud

    LES ACIDES HUMIQUES ET FULVIQUES

    LES ACIDES HUMIQUES ET FULVIQUES

     

    LES ACIDES HUMIQUES.

    L’acide humique liquide est une suspension à base d’humâtes de potassium pouvant, avec succès, être mise en contribution dans la production horticole comme stimulante de croissance et conditionneuse de sol. L’acide humique trouve son origine dans l’extraction des humâtes de potassium, qui sont isolés de la lignite oxydée et dissous dans l’eau. Il en découle une suspension aqueuse à forte concentration d’acides humiques, de potassium, de fer et d’une grande quantité d’éléments traces prêts à être assimilés par les plantes.

     

    Info : l’acide humique s’apparente à la petite portion des substances humiques qui ne sont pas solubles dans l’eau dans des conditions très acides (pH inférieur à 2,0), mais qui le deviennent lorsque le taux de pH augmente.

     

    Sa composition :

    La composition chimique et la fonction de ces matières organiques sont demeurés des sujets de controverse à compter du moment où, au 18e siècle, les hommes ont commencé à en parler. Avant l’arrivée de Liebig, on croyait que l’humus était utilisé directement par les plantes. Liebig a démontré que la croissance des plantes reposait sur les composés inorganiques. Plusieurs agronomes pédologues croyaient que la matière organique n’avantageait que la fertilité car, lorsqu’elle se décomposait, cette matière relâchait les éléments nutritifs qui la composent sous des formes inorganiques. De nos jours, la plupart des agronomes pédologues ont tempéré leur opinion; ils en sont venus à la conclusion que l’humus influence la fertilité des sols, grâce à ses effets sur la capacité de rétention d’eau de la terre. De plus, depuis que l’on a démontré que les plantes absorbent et véhiculent les complexes molécules organiques des insecticides systémiques, ils ne peuvent plus se moquer de la croyance à l’effet que les plantes peuvent absorber les formes solubles de l’humus.

    Pourquoi utiliser les acides humiques ?

     

    :arrow: Soutenir les tissus plantaires qui ont besoin d’oxygène libre pour la respiration aérobique, fournissant ainsi de l’énergie métabolique aux plantes des échelons supérieurs.

     

    :arrow: Se combiner avec la lumière solaire et la photosynthèse pour fournir de l’énergie métabolique

     

    :arrow: Stimuler considérablement l’absorption d’oxygène quant on les dilue dans des solutions de vaporisation foliaire, favorisant ainsi une croissance accrue.

     

    :arrow: Aider non seulement les plantes à respirer, mais contribuer à augmenter aussi la production et la productivité des microorganismes

    .

    :arrow: Aider les plantes à respirer et servir d’accepteurs d’hydrogène pour plusieurs tissus racinaires qui servent d’entrepôts.

     

    :arrow: Produire de l’énergie pour la photosynthèse et étayer le processus qui recoupe la fabrication biochimique de matériaux organiques complexes tels que les glucides provenant du dioxyde de carbone, de l’eau, des éléments traces, des sels inorganiques et de l’énergie solaire pour favoriser la production de chlorophylle.

     

    :arrow: Augmenter la concentration de chlorophylle dans les feuilles lorsque les racines ou les vaporisations foliaires favorisent l’absorption des nutriments.

     

    :arrow: Influencer directement la multiplication d’enzymes et la synthèse nette de ces dernières.

     

    :arrow: Utiliser les auxines qu’ils contiennent à bon escient. Les auxines, en plus de fortifi er le développement de la masse racinaire, sont impliquées dans la chélation du fer, favorisant la croissance, la santé et l’intensité nutritive de la plante.

     

    L'ACIDE FULVIQUE

     

    C’est la composante la plus active, en ce qui a trait aux plantes , que l’on retrouve dans les composés d’acides humiques. L’acide fulvique présente plusieurs avantages physiques, chimiques et biologiques pour les plantes, tels qu’un tamponnage naturel, la chélation et des propriétés d’échange cationique supérieures, lesquels facilitent l’absorption des nutriments et renforcent la vitalité et la résistance au stress environnemental, rehaussant ainsi la qualité final et les rendements des récoltes.

    Pour info: La transmutation de la silice végétale et du magnésium pour former du calcium chez les humains et les animaux est un exemple typique de nouvelles synthèses des minéraux. L’acide fulvique est en mesure de regrouper les vitamines en complexes dans sa structure, lesquels sont présentés aux cellules combinés à des minéraux composés. Dans cette parfaite symbiose naturelle, ces complexes peuvent être analysés et utilisés par les cellules. En l’absence d’une provision suffisante de minéraux, les vitamines ne peuvent accomplir leur tâche.

     

    Pourquoi utiliser de l’acide fulvique :

     

    :arrow: Particulièrement actif au niveau de la dissolution des minéraux et des métaux quant les solutions sont dans l’eau. Les minéraux métalliques se dissolvent tout simplement sous leur forme ionique, et ils disparaissent dans la structure fulvique devenant, de ce fait, réactifs bio chimiquement et mobiles.

     

    :arrow: Actuellement, l’acide fulvique transforme ces minéraux et ces métaux en complexes moléculaires d’acide fulvique sophistiqués, dotés de caractéristiques qui diffèrent considérablement de leur forme minérale métallisée originale. L’acide fulvique, c’est la solution trouvée de Mère Nature pour chélater les minéraux métalliques, les transformant en forme biodisponible facilement assimilable. De plus, l’acide fulvique possède la propriété unique de débouter et de dissoudre la silice avec laquelle il entre en contact.

     

    :arrow: Augmente la disponibilité des nutriments et les rend plus facilement assimilables, permettant aux minéraux de régénérer et de prolonger la durée de vie des éléments essentiels. Il rend les minéraux aptes à réagir avec les cellules et leur permet d’interagir entre eux, les décomposant sous leur forme ionique la plus simple, une forme chélatée par les électrolytes d’acide fulvique.

     

    :arrow: Se combine naturellement avec les minéraux et les métaux, formant des complexes accessibles aux racines des plantes et facilitant leur absorption à travers les parois cellulaires. Il permet le transport, à travers la structure d’une plante, des minéraux qui ne sont pas très mobiles, comme le fer. Les acides fulviques dissolvent et transposent les vitamines, les coenzymes, les auxines, les hormones et les antibiotiques18 naturels que l’on retrouve habituellement dans le sol, les rendant disponibles.

     

    :arrow: Ces substances s’avèrent efficaces pour stimuler une croissance encore plus saine et plus vigoureuse et facilitent la procréation de plusieurs bactéries, champignons et actinomycètes dans la végétation en décomposition du sol.

     

    :arrow: Bien que les plantes fabriquent leurs propres vitamines, celles qui proviennent du sol complémentent leur régime nutritif.

     

    :arrow: Permet de transporter plusieurs fois son poids en éléments minéraux dissous.

     

    :arrow: Possèdent la propriété de bio-réagir entre eux et d’interagir avec les cellules pour synthétiser ou translater de nouveaux composés minéraux.

    On en parle sur le forum.




×